Constructions diverses

Constructions diverses

Manège Domaine du Rhône, Bex

SITUATION

Au bord du Rhône, à Bex, une construction vieille de près de trois cents ans se morfondait après des années de bons et loyaux services consacrés à la production de sel. Reliée aux salines toutes proches, dès 1719, l’usine évaporait la saumure par cuisson pour récupérer le précieux produit. Désaffecté en 1738, le lieu passe à la commune de Bex qui l’utilise comme grange, puis ultérieurement, comme manège. Le bâtiment est classé au niveau 2 par le Service vaudois du patrimoine en 1954, ce qui n’empêche pas les murs de s’écrouler et les champignons d’attaquer les charpentes.

Après une tentative avortée d’en faire un lieu de divertissement dans les années septante, une opération de grande envergure a été lancée en 2010 qui se termine cinq ans après avec l’achèvement d’un nouveau manège doté d’installations ultramodernes et performantes pour le confort et la sécurité des cavaliers et des chevaux. Ce sont deux bâtiments qui ont été totalement réaffectés, consolidés et réaménagés: la plus ancienne des constructions qui s’articule en deux parties et un bâtiment attenant, l’ancienne forge. Deux autres bâtiments ont été édifiés: les écuries et le manège.

ADMINISTRATION ET APPARTEMENTS

Le bâtiment d’origine, dont il a fallu reprendre les structures et la charpente, a été réaménagé avec une double fonction: à l’est, où une terrasse couverte fermée par des arches donne sur le grand paddock, la maison historique abrite l’administration du manège. A l’ouest du bâtiment, huit appartements et une grande salle ont été créés dans la partie qui, à l’époque, abritait les huit cuiseurs qui évaporaient la saumure et en tiraient le sel. L’ancienne forge est devenue le domaine réservé de la gérante du manège. Pour les constructions neuves, les écuries - briques et bois - sont utilisées depuis 2013. Elles comptent 52 boxes lumineux et aérés de 12 m2 prolongés d’une terrasse privée de 24 m2 et 6 boxes pour poneys. Les manèges - tout en bois - offre deux surfaces de sable de silice, l’une de 50 mètres sur 25 et l’autre de 35 mètres sur 12. Les soins et le pansage des chevaux sont facilités tant à l’intérieur - douches, solarium, stabulation - qu’à l’extérieur - carrière, rond de longe, paddocks divers et parcs en herbe. L’évacuation des crottins se fait par une chaîne à fumier de 220 mètres de long. Les crottins et fumiers sont stockés sur une fumière équipée d’une fosse à purin.

ÉCOLOGIE

Les bâtiments, anciens ou neufs, bénéficient d’isolation (murs et toitures), les fenêtres sont à double ou triple vitrage selon leur emplacement, le chauffage à basse température est fourni par une chaudière à pellets, l’eau de pluie est récupérée dans deux citernes et permet, par un système automatique, de maintenir les sols équestres au taux d’humidité idéal.

Des panneaux photovoltaïques installés sur le toit du manège fournissent de l’électricité et une étude est en cours pour produire de l’énergie à partir du crottin des chevaux. A portée immédiate d’une sortie d’autoroute, dans un environnement de prés et de forêts, bordé au sud par les berges du Rhône et encadré par les Dents-du-Midi et la Dent-de-Morcles, le centre équestre propose, en plus des services propres à ce type d’établissement, des cours ouverts à tous. Il offre aux cavaliers confirmés ou débutants… et à leurs montures des conditions idéales.


Télécharger le PDF
Code de référence: VD-654
Consulter le pdfCommander la version print