Bâtiments administratif et commerces

Bâtiments administratif et commerces

CREDIT SUISSE UETLIHOF 2 - F, Zurich

Situation / Historique

A l’époque où il s’appelait encore Schweizerische Kreditanstalt (SKA), le Credit Suisse avait acheté les anciennes glaisières de la briqueterie de Zurich au pied de l’Uetliberg entre la Brunau et l’Office de la circulation routière. Sur ce site de 95 000 m2, on a construit entre 1976 et 1979 l’ensemble en forme de nid d’abeille de l’Uetlihof. Ces six nids d’abeille au total offrent de l’espace pour 6000 places de travail, ainsi que pour un restaurant du personnel, un approvisionnement en énergie propre et une infrastructure implantée dans l’ancienne cuvette de la glaisière, profonde de 30 mètres, qui regroupe maintenant sur six étages en sous-sol l’approvisionnement énergétique, la ventilation, la climatisation et des places de parc.

Grâce à la révision en 2003 du règlement des constructions et de la planification des zones de la ville de Zurich, la possibilité s’est présentée au maître d’ouvrage d’augmenter de 28 000 m2 la surface utile sur le site de l’Uetlihof.

Concept / Projet

En 2005, une étude de faisabilité avait esquissé la possibilité de démolir la partie en surface de l’Uetlihof 2 existant et de la remplacer par un nouveau bâtiment de dix étages, posé sur les six étages en sous sol de l’infrastructure, créant ainsi 2 000 places de travail fixes, voire 2 500 flexibles, supplémentaires. Cette idée a séduit le maître d’ouvrage qui s’est décidé en faveur d’un octogone irrégulier s’intégrant sans problème dans le paysage en nid d’abeille existant et utilisant de manière optimale la réserve d’espace. Trois cours intérieures relient les plus de 6 000 m2 de surface d’étages et fournissent un maximum de lumière naturelle.

Le défi qui se posait à HRS comme entrepreneur général, c’était de renforcer la statique des six étages au sous-sol et de démolir la structure au-dessus du sol, sans interrompre l’exploitation. Un schéma détaillé élaboré sur mesure décrivait ce qui devait être fait par qui, où et à quel moment.

L’accès étroit au site et la situation proche du centre-ville ont en outre rendu nécessaire l’élaboration d’un concept détaillé de logistique de construction. Les artisans et entrepreneurs devaient annoncer leurs livraisons à l’avance auprès de la logistique.

Le projet comprenait l’installation d’un groupe électrogène supplémentaire comme source d’électricité additionnelle pour les commerces. Son installation a permis l’utilisation du groupe existant pour alimenter les bureaux. Les deux groupes électrogènes, avec six moteurs Diesel en tout, sont aménagés de manière à pouvoir en tout temps reprendre aussi l’alimentation de l’autre domaine. L’électricité passe de la sous-station par un conducteur d’alimentation de 10 mégawatts dans la boucle à moyenne tension interne.

La forme de l’octogone irrégulier choisi complète les six constructions en nid d’abeille existantes, sans pourtant les dominer. Cela procure un équilibre passionnant entre les deux créations architectoniques, pourtant construites à plus de 30 ans d’intervalle. De larges bandes de façade en béton préfabriqué marquent les lignes de construction horizontales.

Concept énergétique

L’Uetlihof 2 satisfait aux normes suisses Minergie P-ECO. Il a été conçu selon les directives de la « société à 2 000 watts », prônée par la ville de Zurich. Les fenêtres sont à triple vitrage. L’excès de chaleur provenant du centre de calcul est reconduit dans le système de chauffage. Le chauffage et la climatisation des bureaux se font selon le principe des systèmes de composants de construction thermoactifs (TABS). Les plafonds sont conçus comme plafonds froids. L’air et la chaleur sont stockés dans les planchers. Ils passent dans les pièces par des grilles amovibles grâce à une légère surpression, montent dans la pièce et sont ensuite aspirés par les montants des fenêtres intérieures. Des échangeurs de chaleur hybrides au dernier étage alimentent les utilisateurs raccordés, dont le centre de calcul. Des machines frigorifiques turbo et à compresseur à vis garantissent une température d’exploitation constante. Des lampadaires LED couvrent les besoins en lumière artificielle.

Particularités

Une partie du refroidissement et de la ventilation est fournie par des éléments de plafond octogonaux. Ces « voiles » de plafond forment ensemble un « mur de feuilles », peuvent pivoter et permettent de positionner les cloisons à souhait. A l’Uetlihof 2, Credit Suisse réalise pour la première fois entièrement le nouveau concept du smart working. Pour prendre en compte les différents besoins du personnel, différentes zones de places de travail ont été créées :
– une zone silencieuse pour le travail concentré
– des pièces fermées pour les discussions en petit groupe
– des zones pour des groupes de projet
– des bureaux ouverts conventionnels
Etant donné qu’il n’y a plus de places de travail fixes, les surfaces de bureau sont mieux utilisées. En raison des absences (suite à des obligations à l’extérieur, des congés maladie, vacances ou service militaire), les 2 500 personnes qui travaillent à l’Uetlihof 2, la plupart dans l’informatique, n’ont plus besoin que de 2 000 places de travail.


Télécharger le PDF
Code de référence: 1/12025F
Consulter le pdfCommander la version print

Partenariats