Etablissements scolaires

Etablissements scolaires

Ecole La Planchette, Aigle

SITUATION / CONCEPT

Un programme compact et rationnel. Sur une prairie de 18’218 m2 jouxtant le collège de la Planchette et classée en zone d’utilité publique, la commune d’Aigle désirait construire des infrastructures d’accueil préscolaire et parascolaire pour répondre à la forte demande des familles habitant dans le district. Le site se trouve au cœur d’un vieux quartier de la commune, datant des années ’60, entouré de logements. 

Un PPA, dont l’objectif est de permettre une future extension du collège, régit les constructions. Le bâtiment d’accueil préscolaire et parascolaire en est le premier bâtiment construit. Il est prévu, par la suite, d’y implanter également une salle de gym et d’autres infrastructures scolaires en fonction des besoins.

Le programme du concours, lancé en 2012, était très dense avec quatre affectations différentes à prévoir dans un seul volume qui était amené à recevoir quelque 500 personnes sur site. Il demandait non seulement de répondre à des délais serrés avec une mise en fonction pour la rentrée 2014-2015, mais également d’être le plus économe possible. Les besoins identifiés étaient de prévoir une cantine scolaire pouvant accueillir 300 élèves, une cuisine professionnelle, une unité d’accueil de la petite enfance (UAPE) et une crèche.

PROJET

Jouer avec les volumes comme avec des plots d’enfant. Avec ces quatre programmes en un, les architectes ont proposé quatre volumes bien définis tel un millefeuille où chacune des fonctions est clairement représentée. Comme les besoins n’étaient pas identiques, ils ont joué avec les volumes en les décalant tels des plots d’enfant. Cette manière de procéder permet d’offrir un petit avant-toit au niveau de l’entrée et de répondre par la même occasion à une des demandes du concours qui était de créer une terrasse-balcon pour la crèche. Ces volumes, posés les uns sur les autres de manière décalée, créent des décrochements dans la façade ce qui lui donne du caractère. 

On retrouve un étage semi-enterré avec l’entrée de la cuisine professionnelle et l’accès pour l’acheminement des denrées. Le rez inférieur est donc totalement indépendant du reste du bâtiment. Dans la cuisine se trouve une zone de formation dédiée aux jeunes qui effectuent un programme de préapprentissage. A l’opposé, le rez supérieur abrite la cantine scolaire et les circulations pour accéder à la crèche et à l’UAPE. Au centre du volume s’articule une circulation très généreuse avec un couloir de trois mètres de large qui permet d’absorber les allées et venues des 300 enfants. A l’étage, une grande zone d’accueil dessert les différents espaces, ce qui permet de se passer de couloirs. 

Toutes les pièces donnent directement sur cette zone centrale qui a été travaillée avec des éléments vitrés. Au deuxième étage, l’UAPE possède des locaux sanitaires, des vestiaires filles et garçons séparés et un espace ouvert de 180 m2, subdivisé par deux éléments de meubles qui séparent visuellement le volume sans le cloisonner. Cette organisation crée trois sous-espaces dédiés aux jeux, aux activités récréatives libres et au travail.

Visuellement, le bâtiment s’impose à la vue par sa couleur fraîche, un jaune primaire, un clin d’œil aux armoiries de la commune d’Aigle, mais également à son environnement. La prairie était auparavant recouverte de pissenlits. Pour marquer les strates du bâtiment, correspondant aux différentes fonctions du programme, les architectes ont travaillé, non pas avec des tonalités de couleurs, mais avec des textures différentes. Au rez-de-chaussée, le grammage du crépi est très granuleux, environ 6 mm, le premier étage est plus fin, 2 mm, tandis que le dernier étage a un crépi pratiquement lisse de 0,5 mm. En fonction de l’ensoleillement, de la lumière captée, les étages se matérialisent différemment. A l’intérieur, par contre, ils ont joué avec des couleurs, mais toujours dans des tons neutres. Les sols sont en linoléum de couleur différente selon les étages. La crèche joue sur une variation de bleu, tandis que l’UAPE se découpe dans un dégradé de verts. Tous les éléments verticaux et les plafonds sont blancs.

Des panneaux acoustiques flottant ont été posés au plafond avec un système de rack de luminaires, à 40 cm de la dalle sur le 40% de la surface du bâtiment. Ce procédé permet de cacher les éléments des techniques tout en restant dans un coût abordable. Le projet ultra compact du bâtiment permet de répondre aux normes Minergie demandées, sans pour autant en avoir le label. Le chauffage a été raccordé sur celui du collège voisin et se diffuse par le sol. La surface du toit accueille, quant à elle, plusieurs panneaux photovoltaïques. 

Le concept des aménagements extérieurs est resté très minimal. Les alentours ont été engazonnés et une petite aire protégée pour la crèche a été créée. Le tout est complété par quelques places de parc pour la dépose des enfants. Pour le reste du personnel, les transports publics sont privilégiés puisque la parcelle se trouve au centre d’Aigle. Quelques arbres ont également été plantés pour rappeler le caractère paysager de cette ancienne prairie.