Industrie - Artisanat

Industrie - Artisanat

EFSA SA, 1680 Romont

HISTORIQUE / SITUATION

Créée au sortir de la Seconde Guerre mondiale pour répondre à la demande en réparations de rails, l’entreprise EFSA a développé depuis de nombreuses activités, majoritairement en lien avec le secteur du chemin de fer. Active dans la fabrication de voies pour les réseaux ferroviaires, elle a décidé d’abandonner son site de Châtillens (VD) pour investir un nouveau complexe de production implanté à Romont (FR). Cet ensemble de halles de 205 mètres de long et d’une largeur moyenne de 35 mètres, pour une hauteur maximale au faîte de 13 mètres, a été érigé dans une zone sise à l’arrière des anciennes halles Tetrapack. Une partie administrative, à l’étage, vient compléter l’ensemble.

PROGRAMME

L’emplacement du nouveau siège d’EFSA devait répondre à plusieurs critères. Parmi eux, l’obligation de bénéficier d’une arrivée ferroviaire sur site. La place de stockage de 120 mètres de longueur et le sous-sol de stockage de plus de 2 000 mètres carrés figuraient eux aussi dans le cahier des charges. À noter que la structure métallique du couvert a demandé une étude fouillée afin de pouvoir supporter l’ensemble des ponts roulants. D’anciennes traverses béton ont été utilisées pour les aménagements extérieurs.

CONCEPT / RÉALISATION

Principale particularité des halles réalisées par l’Entreprise Générale MG Constructions Industrielles SA, ces ponts roulants qui peuvent passer d’une halle à l’autre avec des charges suspendues en traversant les façades par des ouvertures sur les pignons.  La structure béton avec charpente métallique est dans la plus pure tradition des bâtiments industriels. Les façades des deux halles chauffées sont composées de panneaux sandwich, tandis que la halle logistique (ouverte sur trois faces) est revêtue de tôles d’acier profilé et prélaqué. Les poutres principales de toiture sont en portée libre sur 16 mètres de long, et les piliers intermédiaires sur une trame de 6 mètres. Avec les poutres de pignon, les pannes et les contreventements en toiture ainsi que sur les façades,  le montage de cette charpente s’est effectué grâce à une grue hydraulique de 100 tonnes et une grue mobile à flèche horizontale. Quelques mesures particulières ont dû être engagées,  notamment lors de la démolition de l’ancien quai Tetrapak. La plateforme a été rabaissée de 1,50  mètre. Les intervenants ont procédé au concassage et au tri sur place avant de réutiliser la grave recyclée. Précisons que les délais ont été parfaitement respectés, et ce en dépit du Coronavirus.

PARTICULARITÉS

 Pas moins d’une dizaine de ponts roulants (un pont de 2x25 tonnes en extérieur, deux de 2x 6,3 t en extérieur, un de 5 t en extérieur, trois de 5 t dans les halles 1 et 2 et deux de 5 t dans la halle 1) ainsi que trois palans (de 10 tonnes en extérieur) équipent le complexe romontois. À relever, le système de tandem sur les ponts roulants extérieurs (neuf crochets en tandem) offrant la possibilité de lever des rails de 120 mètres de long.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Dotées de panneaux rayonnants KIGO, les halles de production fermées sont connectées à un réseau de chauffage à distance. Des panneaux photovoltaïques ont par ailleurs été installés en toiture.