Industrie - Artisanat

Industrie - Artisanat

Hotel Industriel-Nyon, Nyon

HISTORIQUE / SITUATION

L’industrie spatiale en pleine expansion. Sur les hauteurs de la ville de Nyon, le projet s’inscrit dans un environnement où sont installées diverses entreprises dont une importante implantation horlogère.

Installée à Nyon depuis 1959 sous le nom de Mécanex, la petite entreprise devenue internationale, rattachée à un groupe qui emploie plus de 1’300 personnes, a développé ses activités en Suède, en Autriche, en Allemagne et aux États-Unis. Experte dans l’industrie spatiale, Ruag a connu plusieurs grands succès, notamment avec le programme Ariane, pour lequel elle a fourni des équipements de haut niveau. Son activité s’étend aussi aux domaines de la défense, du design et de différents marchés industriels.

A Nyon, l’usine installée dans la zone industrielle de la Vuarpillière s’est révélée trop exiguë pour supporter un développement nécessitant l’emploi de 72 personnes.

Ruag Real Estate SA a par conséquent organisé en 2012 un appel d’offres pour son projet d’extension, en recourant à un investisseur intéressé par le rachat du bâtiment existant. Ruag abrite aujourd’hui ses activités spatiales dans une partie de l’ancien hangar dont elle est devenue locataire et dans la nouvelle extension.

PROGRAMME / PROJET

Plus d’un hectare affecté à la production. Le nouveau bâtiment Minergie® comprend 5 niveaux et se trouve accolé à l’existant. Sa structure, réalisée en deux étapes principales, inclut l’extension du bâtiment et l’aménagement affecté à la production de Ruag.

Un premier sous-sol héberge 37 places de stationnement, les locaux techniques et de stockage. L’autre sous-sol accueille 38 places, les vestiaires de l’entreprise, des locaux techniques, et divers locaux dont un bel espace artisanal à louer. Au rez, l’industriel dispose désormais de 1’437 m2 de surface de production, sur laquelle ont été déménagés et aménagés des ateliers plus lumineux et plus conformes aux critères de l’entreprise. Les premier et deuxième niveaux de l’immeuble neuf, totalisant 1’800 m2 de surfaces locatives, comprennent une vaste surface de production de 1’281 m2 à louer, alors que le niveau supérieur offre un espace de 415 m2 de bureaux.

Cette affectation a fait l’objet d’un soin particulier grâce à l’adoption d’une structure bois-métal, l’étage étant désolidarisé du reste du bâtiment afin de le rendre étanche au bruit. Les murs sont en béton préfabriqué et les dalles en béton brut. La toiture végétalisée comporte une retenue des eaux de pluie sur laquelle ont été installés 74 panneaux photovoltaïques générant une puissance de 30’000 Wp.

RÉALISATION

Une première pour le constructeur. Pour le gros-oeuvre, le recours à des murs verticaux en pré-murs, ainsi qu’à des piliers préfabriqués ont généré un gain de temps précieux.

Aussi, une technologie de ferraillage économe en acier et en temps a été appliquée pour la première fois par l’entreprise Losinger Marazzi à l’occasion de la construction du nouveau bâtiment. L’armature se présente sous forme de rouleaux, composés de barres enroulées d’une spirale et liées par une bande en acier, avec des écartements et des diamètres variables. L’ingénieur et le fournisseur réalisent ensemble un protocole de ferraillage des planchers-dalles pour identifier la méthode de calcul, les diamètres utilisables, les écartements minimaux et maximaux.

Après la réalisation de plans de ferraillage et de schémas complémentaires, un plan de pose et un plan d’armature par nappe, les ouvriers peuvent dérouler le métal sur lequel est ensuite coulé le béton. Une technique plus coûteuse à l’achat mais qui est compensée par le temps de pose et l’économie d’acier.