Logements

Logements

Les Clos du Verger, Yvonnand

SITUATION

La nature à portée de main. Les quatre immeubles locatifs du “Clos du Verger” tiennent leur nom du quartier d’Yvonand qui était à l’époque une grande zone de vergers. Yvonand est une commune du Nord Vaudois, située sur les rives du lac de Neuchâtel. Elle se dresse à 8 kilomètres d’Yverdon et 46 de Lausanne. Ses habitants jouissent d’un cadre de vie paisible et agréable et ils peuvent profiter de plages de sable parmi les plus belles de Suisse romande. 

Le quartier résidentiel, le Clos du Brit, situé non loin de l’église, englobe une dizaine d’immeubles neufs, 25 villas mitoyennes et les quatre immeubles du “Clos du Verger”. L’implantation de ce grand quartier, dont les premières pierres ont été posées en 2009, a occasionné un déplacement du centre du village. Alors que le centre se trouvait jusqu’ici plutôt du côté du lac, situé à environ 1 kilomètre à vol d’oiseau, l’émergence du nouveau quartier et l’arrivée des commerces, ont naturellement ramené la vie de village autour de l’église.

Zone agricole jusqu’à l’élaboration du plan de quartier, ce grand terrain a été affecté en zone résidentielle à moyenne densité. Ce qui a permis la construction d’un tout nouveau lieu de vie où quelques centaines de personnes évoluent quotidiennement. Le village d’Yvonand est accessible par la route cantonale, le car postal et le train. Ce dernier relie Yverdon en quelques minutes.

PROGRAMME / PROJET

Des immeubles de tailles variées mais à l’architecture homogène.

Le plan de quartier a été établi afin d’éviter la création d’un quartier résidentiel monotone et sans âme. Pour la réalisation des quatre immeubles du “Clos du Verger”, qui regroupent 85 appartements, le premier choix a été de créer des bâtiments en forme de L, ce qui permet de casser toute uniformisation. De plus, tous les immeubles sont de tailles différentes. Le plan de quartier imposait aussi des toits à pans. 

L’architecte a opté pour une solution qui permet de rendre les réalisations plus aériennes et moins imposantes, Il a dessiné des immeubles sans avant toit et a réduit au maximum la surface de la toiture, atténuant ainsi l’effet casquette. Par ailleurs, les matériaux utilisés pour isoler les toitures sont à base de papier recyclé. Une contribution environnementale que l’on retrouve aussi au niveau de l’éclairage à LED ou de la chaufferie à bois centralisée qui alimente tous le quartier.

Chaque édifice possède un programme d’appartements qui lui est propre. Le rez de l’immeuble le plus grand, situé au Nord-Est, abrite un centre commercial de 1’500 m2 où se sont implantés une pharmacie-droguerie, un centre de soins, un opticien, une boulangerie Tea-room, un office de la Poste et un Denner, magasin d’une taille appréciable qui vient compléter l’offre de l’alimentation à Yvonand. Cette nouvelle zone commerciale permet aux locataires des immeubles d’être au plus près de toutes les commodités. 

Tous les appartements bénéficient d’un balcon avec vue sur le verger voisin. Les typologies des logements vont du studio au 5½ pièces. Les appartements du 2ème sont en duplex avec une mezzanine sous les combles. 

A l’intérieur, les halls d’entrés sont équipés de penderies, le parquet est en bois massif et les plans de travail des cuisines sont en granit. Une volonté de la part du maître d’ouvrage d’assurer aux locataires des appartements confortables et résistants au temps. 

L’accès aux immeubles est piéton. Les locataires peuvent profiter des places de parcs souterraines puisque toute la surface sur laquelle se dressent les quatre constructions a été excavée. En plus du parking, on y trouve les caves, les buanderies et les locaux techniques.

Un des défis a été de réaliser le réseau permettant de relier tout le quartier du Clos du Brit au chauffage à distance. Lors de la construction, la nature poreuse du sol et la proximité du lac a nécessité la réalisation de pieux forés pour stabiliser les bâtiments.  



Partenariats