Logements

Logements

Les Marinières, Morges

HISTORIQUE / SITUATION

Une nouvelle tranche de ville. Le projet Les Marinières à Morges fait suite à un concours d’investisseurs lancé par la Ville de Morges, dont l’objectif était de réhabiliter trois petites parcelles, et de les réunir en une seule de 4’631 m2, faisant partie du Plan Partiel d’Affectation En Bonjean.

Cette nouvelle parcelle, limitrophe à la commune de Tolochenaz, offre une nouvelle image pour l’entrée de la ville. Bien que ceinturée par la route cantonale longeant le bord du lac et les voies CFF, sa situation est néanmoins privilégiée, car située à seulement 50 mètres du bord du lac et du port du Petit-Bois. À l’est de ce terrain, un premier immeuble a déjà vu le jour. La bande de terrain restante a été cédée par la commune à la Coopérative d’habitation Cité Derrière en droit distinct et permanent de superficie (DDP) pour une durée de 50 ans.

En contrepartie, la commune demandait à ce que le 30% des surfaces soit dédié à de l’activité. Le foyer de “l’Envol” qui a pour mission d’accueillir des jeunes, entre 16 et 25 ans en réinsertion sociale, a ainsi pu s’installer dans cette nouvelle tranche de ville. De son côté, la Coopérative d’habitation Cité Derrière avait pour objectif de créer des appartements protégés pour les seniors ainsi que des logements familiaux à loyer modéré. Le parti pris des architectes pour répondre à ce programme a été d’ériger deux bâtiments.
Le premier propose des logements protégés pour personnes âgées, côté Tolochenaz, ainsi que 430 m2 réservés pour le foyer de “l’Envol”.

Le second bâtiment est dévolu à de la location privilégiant les familles, avec malgré tout la volonté de créer des synergies entre les générations, notamment par le biais des aménagements extérieurs. Pour y parvenir, une place de jeux a été créée et des bancs ont été placés dans des zones ombragées pour accueillir les plus âgés. Le long de la route cantonale, un cheminement piétonnier, financé par la commune, a également été aménagé.

PROJET

Mixité sociale pour privilégier les échanges intergénérationnels. Dès l’origine du projet, l’idée était de réagir aux nuisances sonores liées aux voies CFF à l’arrière de la parcelle et de la route cantonale à l’avant de celle-ci.
Le bureau Ferrari Architectes a ainsi imaginé une forme urbaine qui présente des décrochements pour pouvoir se retirer de l’axe routier tout en conservant la vue sur le lac et les Alpes.
Les parapets des balcons aident à contrer également les nuisances sonores. Dans le premier bâtiment, une partie du rez-de-chaussée ainsi que la moitié du premier étage, à l’ouest de la parcelle, est occupé par le foyer de “l’Envol”.
Neuf chambres sont installées pour les jeunes, ainsi que des
espaces communs dédiés aux activités telles que la cuisine, la peinture ou encore l’informatique et des locaux pour les employés. Le reste du bâtiment est réservé aux treize appartements protégés et à un espace commun au rez-de-chaussée leur permettant de se retrouver.

Dans le deuxième bâtiment, des appartements en location de 31/2 à 51/2 pièces sont mis à disposition. Les logements de plain-pied bénéficient d’une petite terrasse. Un grand parking souterrain, utilisé par les locataires des deux immeubles, est accessible par la rampe d’un parking déjà existant qui dessert l’immeuble voisin, à l’est de la parcelle. Un mur provisoire réalisé à l’époque pour clore ce parking a aujourd’hui été démoli pour pouvoir être prolongé et accueillir vingt places supplémentaires réservées aux nouveaux habitants. Au sous-sol se trouvent aussi les caves, les locaux techniques et deux espaces de stockage pour le foyer. Les éléments bâtis sont réalisés avec une structure porteuse en béton. Les façades sont ventilées sur trois côtés. Tous les bandeaux horizontaux, qui structurent les parapets des balcons, le sont également. Entre ces derniers, un crépi a été privilégié. A l’intérieur, les surfaces vitrées des appartements sont importantes afin d’amener un maximum de lumière et de privilégier la vue qui se prolonge grâce à de généreux balcons.

Les bâtiments sont labellisés Minergie® et bénéficient d’une ventilation double flux, d’un chauffage au gaz, ainsi que de triples vitrages. Le bâtiment des seniors respecte, en plus, les normes SIA 500 qui assurent une construction sans obstacle, pour les personnes à mobilité réduite, dans les appartements protégés.



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Etablissements scolaires | Vernier

École Émile de Morsier

École Émile de Morsier
Logements | Vevey

Bosquets 6

Bosquets 6
Logements | Cossonay-Ville

Le Clos du Merisier

Le Clos du Merisier
Rénovations | Le Mont-sur-Lausanne

Hameau de Penau

Hameau de Penau
Rénovations | Morges

Hôtel de Ville

Hôtel de Ville
Logements | Lausanne

Galicien 9

Galicien 9
Logements | Gland

Eikenøtt

Eikenøtt
Hôtellerie - Tourisme | Vallorbe

Casino de Vallorbe

Casino de Vallorbe
Logements | Chavannes-près-Renens

Champ-Fleuri 6-22

Champ-Fleuri 6-22
Rénovations | Lausanne

St-François

St-François
Bâtiments administratif et commerces | Lausanne

Primerose

Primerose
Etablissements scolaires | Lausanne

EJMA

EJMA