Logements

Logements

Les Papillons, Prangins

SITUATION / CONCEPT

Promouvoir la mixité sociale. La Commune de Prangins, propriétaire de deux parcelles d’une superficie globale de 1’369 m2 dans le quartier de la “Charrette”, a décidé en 2007 de valoriser ce terrain. La commune a alors émis la volonté de créer des logements protégés
en partenariat avec la Coopérative d’utilité publique Cité Derrière.
En 2009, un concours d’architecture, sur invitation, a permis la construction d’un immeuble de 12 appartements protégés, de 21/2 à 41/2 pièces, répartis sur trois étages. Un parking souterrain de 12 places dont deux pour les handicapés ainsi qu’une place de parc extérieure ont également été créés.

Deux contraintes ont par ailleurs orienté le projet. D’une part, la proximité de la ligne de chemins de fer Genève-Lausanne a demandé une étude acoustique afin de diminuer l’impact du bruit pour les logements. D’autre part, le survol de l’immeuble par les avions en approche dans l’alignement de la piste d’atterrissage de l’aérodrome de Prangins a limité la hauteur du bâtiment.

Depuis le début, le projet a eu pour objectif de promouvoir la mixité sociale et de favoriser les échanges entre les divers locataires. Dans cette optique, deux zones de rencontres ont été aménagées au rez-de-chaussée et au 1er étage.
Une référente sociale, engagée par l’association Pro Senectute Vaud, est régulièrement sur place pour organiser des animations. Les amé-nagements extérieurs ont été réalisés de façon à favoriser ces rencontres.

PROJET

Volumétrie compacte et typologie d’appartements variée.
A l’origine, la parcelle, cadastrée en zone d’utilité publique, abritait deux grands réservoirs d’eau semi-enterrés créant ainsi deux monticules. Ce paysage caractéristique, donné par ces deux anciens réservoirs, a orienté les lignes du nouveau bâtiment dont la volumétrie compacte aux contours organiques tient un rôle de mémoire du lieu. Tout en mettant en avant sa spécificité, il s’intègre parfaitement à l’ensemble du parc d’habitation de la “Charrette”.

La typologie des appartements varie énormément d’un logement à l’autre, mais tous présentent un élément commun. Celui de l’entrée qui s’intègre et s’ouvre dans l’espace de séjour. La transition entre ces deux espaces se fait très rapidement afin d’absorber un maximum de lumière extérieure, agrandissant ainsi la perception du logement.
La construction répond au standard Minergie® avec une isolation périphérique de 24 centimètres, des fenêtres en triple vitrage et l’installation d’une chaudière à pellets pour la production d’eau chaude sanitaire et du chauffage. La toiture plate est végétalisée avec une végétation extensive. L’extraction de l’air vicié du parking et des salles d’eau se fait en toiture.

Afin de promouvoir les échanges et les rencontres, un soin particulier a été apporté aux extérieurs avec la mise en place de deux rampes en béton brossé pour accéder au parking souterrain et à l’entrée principale du bâtiment. Celle située au nord, qui mène à l’entrée de l’immeuble est suffisamment large pour être également utilisée par les locataires comme zone de rencontres et d’échanges.

Devant les séjours des appartements du rez-de-chaussée, des petites collines ont été créées afin de garantir un peu d’intimité aux locataires ainsi que pour rappeler les deux anciens réservoirs qui ont été démolis pour la construction de l’immeuble.
Le bâtiment est entouré d’une prairie fleurie avec quelques arbres plantés sur les collines. Au sud de la parcelle, une petite zone de rencontre, en gravier stabilisé, permet de s’assoir sur un banc ou de flâner dans les alentours.