Logements

Logements

Les Terrasses de Yens, Yens-sur-Morges

HISTORIQUE / SITUATION

Nature préservée proche des agglomérations. Le projet fait partie d’un plan de quartier global qui affiche la volonté communale de concilier respect de l’environnement et développement. La parcelle se trouve sur d’anciens terrains agricoles. Au niveau technique, des sondages préparatoires effectués en 2010 durant la belle saison n’avaient pas permis de déceler l’humidité du terrain. Des voies d’eau engendrées par des canalisations datant de l’époque où les terres étaient exploitées ont dû être captées et traitées, puis conduites vers un bassin de rétention de 90 m3. Le terrain, une fois stabilisé par cet assainissement a pu être construit.

Proche de Morges et Aubonne, le village de Yens couvre une superficie de 950 hectares dont 62 ha de vignes sur le bas de la commune et 340 ha de forêt. La parcelle située sur les hauteurs de Yens, domine Etoy, Morges et Allaman, et offre ainsi un dégagement sur le lac et une belle vue sur les Alpes. L’environnement est calme, à proximité des infrastructures scolaires, de la nurserie au collège. La gare ferroviaire se trouve en bas du village.

PROGRAMME / PROJET

Volumes généreux et budgets confortables. Sur la colline, dix villas mitoyennes, soit cinq blocs de 2 villas, ont été implantées et orientées selon la course du soleil. L’enjeu a consisté à créer des habitations promettant une qualité de vie tout en restant abordables.

La disposition des maisons en quinconce préserve d’une esthétique trop linéaire. Quatre villas sont situées sur le haut de la parcelle, dominant le quartier de la Boironne, et les six autres sur le bas. Entre les lots, 16 boxes abritent discrètement les véhicules.
De conception traditionnelle vaudoise, les maisons offrent environ 180 m2 sur 2 niveaux et un sous-sol. Avec une toiture cathédrale et une hauteur de faîtage de plus de 4 mètres, les aménagements possibles de mezzanines sont multiples.

L’accès au jardin privatif se fait aisément par le salon-cuisine et également depuis le côté de l’habitation. Les terrasses de rez comptent 40 à 60 m2. Les acquéreurs ont eu la liberté de personnaliser leur logis et d’en modifier la typologie en choisissant 4 ou 5 chambres, 2 ou 3 salles de bain, en aménageant  des espaces modulables. Parfois, des autorisations supplémentaires ont dû être demandées afin de pouvoir développer des sous-sols complets, au lieu des demis initialement prévus.

Les villas ont été livrées selon une typologie réfléchie par et pour les familles destinées à habiter les lieux. Avec un sous-sol plein, on atteint 225m2 de surface utile. Baies vitrées et velux garantissent une luminosité optimale. L’acoustique, dans ce quartier calme, a été traitée au niveau du mur mitoyen par un doublage phonique. De belles prestations et le traitement des matériaux, notamment avec des coloris sur les menuiseries extérieures et les stores, apportent la touche contemporaine du projet.

La technique mixte de construction en béton et brique a été choisie, seuls les escaliers en béton ont été préfabriqués. Tout en assurant l’aspect villageois des constructions, le projet propose une cohérence esthétique de l’ensemble malgré des personnalisations individuelles.