Logements

Logements

Résidence des deux-villages, St-Légier

SITUATION / CONCEPT

Au cœur du centre-villageois. Le village de St-Légier se situe à 10 minutes de Vevey, à quelque 567 mètres d’altitude. Bien desservi par les transports en communs et proche de l’axe autoroutier Lausanne-Sion, la bourgade offre l’avantage d’être autant proche de centres urbains que de la nature.  Cette nouvelle construction se situe sur la rue principale du village à côté de l’école primaire et à proximité des commerces.

Un projet avait dans un premier temps été couché sur papier et fut repris en cours de route par le bureau d’architecture Atelier.com. Un travail de discussions, qui a duré une année avec une sous-commission d’urbanisme, a permis d’arriver à un projet plus compact et s’intégrant parfaitement au tissu villageois alentours tout en ménageant les circulations, notamment automobiles, au vu de la proximité de l’école primaire.

PROJET

Un bâtiment mixte qui perpétue l’histoire du lieu. Les concepteurs du projet ont pris le parti de jouer avec la topographie du lieu en s’intégrant dans la pente du terrain et en gardant la partie sud-ouest de la parcelle libre de construction afin de maintenir la jouissance de la vue donnant sur les Alpes et le lac Léman. Dans un premier temps, il a fallu procéder à la démolition du bâtiment existant qui abritait une ancienne scierie. Néanmoins, la volonté était de maintenir l’esprit de l’ancien volume. La nouvelle construction reprend ainsi les lignes directrices de l’ancien bâtiment.

Les anciennes façades étaient recouvertes de fresques d’Alfred Béguin (1834-1906). Le peintre peignait en cachette, la nuit, accompagné d’un ami qui portait le falot. Le lendemain, les villageois découvraient ces morceaux de vie qu’il se plaisait à croquer. Après analyses des Monuments Historiques, il s’est avéré qu’il ne s’agissait pas de peintures originales, mais pour garder cet esprit qui fait partie de l’identité villageoise de St-Légier depuis des décennies, il a été décidé de les reproduire sur le futur bâtiment. Un calque de la façade a été réalisé grâce à un procédé chimique et les fresques seront reproduites sur les nouvelles façades à leur emplacement d’origine.

D’importants travaux de gros œuvre ont également été entrepris car un cours d’eau traverse la parcelle. Canalisé déjà pour une bonne partie, il servait à alimenter le moulin de l’ancienne scierie. Les architectes ont voulu mettre en évidence ce chemin d’eau qui reflète l’esprit du lieu. Un nouveau canal a été construit pour pouvoir dévier le cours d’eau et le faire passer à côté du bâtiment à ciel ouvert et non plus dessous.
Un cheminement de petite cascades permet de suivre la pente du terrain et une placette minérale a été aménagée avec en son centre une fontaine, toujours dans l’optique de faire un clin d’œil à l’affectation originelle du lieu. En contrebas de la parcelle, un bac de rétention extérieur a été construit. Il a pour mission de  récolter les eaux pluviales. Celles-ci sont réutilisées pour les eaux grises du bâtiment, comme les WC et l’arrosage extérieur.
Tous les commerces et logements de la nouvelle construction sont destinés à de la vente en PPE. Répartis sur différents demi-niveaux, le rez inférieur accueille deux petites surfaces commerciales, le rez supérieur trois commerces. Les logements sont, quant à eux, très généreux. La surface du premier étage est répartie entre un 2 pièces, un 4 pièces et un 5 pièces. Les combles sont divisés en deux appartements. Les plus grands logements bénéficient de trois salles d’eau.
Quant aux volumes sous toiture, ils possèdent à certains endroits une double hauteur grâce aux décrochements en toiture, qui permettent aussi d’amener de la lumière dans les logements des combles.

Une analyse complète a été effectuée sur les circulations extérieures afin que piétons et véhicules cohabitent dans les meilleures conditions, notamment à cause de la proximité de l’école primaire. Tous les accès sont centralisés depuis l’angle nord-est de la parcelle.

Le Service d’aménagement du territoire a également demandé que le projet se situe dans la fourchette basse en terme de stationnement afin d’éviter des mouvements de véhicules trop importants aux abords de l’école primaire. Quelques places extérieures ont été aménagées au sud du préau du collège. Les aménagements ont été pensés avec soin en intégrant dans le paysage des essences indigènes et mixtes.


Télécharger le PDF
Code de référence: 24/2184
Consulter le pdfCommander la version print

Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Logements | La Tour-de-Peilz

Résidence du Cèdre

Résidence du Cèdre
Logements | Chardonne

La Clairière

La Clairière
Logements | Chernex/Montreux

Résidence L'Albatros

Résidence L'Albatros
Etablissements scolaires | La Tour-de-Peilz

Collège de Vassin

Collège de Vassin
Logements | Chernex/Montreux

Résidence Plein-Lac

Résidence Plein-Lac
Etablissements scolaires | Vevey

Ecole Sainte-Claire

Ecole Sainte-Claire