Logements

Logements

Résidence du Lac, Tannay

SITUATION / CONCEPT

Aux portes du village. Aux portes du petit village de Tannay et du Bourg de Coppet, la construction de six logements se niche au bord du ruisseau le Torry, sur deux parcelles réunies en une seule. Avec quelque 1’300 habitants, le village a l’avantage d’offrir toutes les commodités grâce à la proximité des commerces, mais aussi de centres plus grands comme celui de Chavannes-de-Bogis ou de Nyon à seulement cinq minutes en voiture.

Les concepteurs du projet ont imaginé deux cubes en béton, dans lesquels ils sont venus enlever de la matière pour créer les espaces. Les deux petits bâtiments, réunis sous un seul toit, abritent chacun trois appartements de haut standing. La construction, labellisée Minergie avec chauffage au sol, panneaux solaires et chauffage par pompe à chaleur avec sondes géothermiques, est résolument moderne.

Avec une toiture plate végétalisée et ses nombreuses terrasses, elle s’apparente davantage à une typologie de villa. Au rez-de-chaussée, au niveau de la route, se trouvent l’entrée du parking couvert, ainsi qu’une surface destinée à un petit commerce. Depuis le parking, on accède à quatre appartements en duplex. À l’étage supérieur, se situent les espaces de vie et de nuit orientés est-ouest. Deux grands attiques s’ouvrent sur le lac Léman.

PROJET

Terrasses suspendues entre ciel et lac. Tous les appartements sont orientés est-ouest. Seuls les attiques sont également ouverts côté sud. Un cheminement piétonnier, traversant une zone boisée protégée par le plan d’affectation du quartier et une prairie naturelle, permet d’accéder aux différents logements depuis la partie est de la construction.

Les logements du 1er niveau s’ouvrent sur un hall d’entrée généreux, fermé et avec de nombreuses armoires de rangements. Une fois passé ce sas d’entrée, le logement est complètement ouvert sur les espaces de vie qui se prolongent sur de grande terrasses-jardins côté ouest donnant sur la dalle du parking couvert. Ces logements d’environ 137 m2 ont l’avantage de jouir d’espaces extérieurs tout aussi généreux avec une terrasse de 27 m2 prolongée par un jardin de 90 m2. Ces quatre appartements possèdent également, au niveau du garage, une pièce polyvalente éclairée par de grands sauts de loup qui peut servir de chambre d’amis, de salle de fitness ou encore de home cinéma.

Les appartements en attique ont la particularité d’être entièrement vitrés sur deux côtés à l’ouest et au sud. D’une surface habitable de 151 m2, ils sont entourés de généreuses terrasses de 145 m2.
Grâce à une toiture plate percée à divers endroits, les attiques jouissent d’une lumière zénithale maximum. C’est d’ailleurs un des éléments phare du projet. Les terrasses sont baignées de lumière en bénéficiant de parties abritées et d’autres à ciel ouvert.
Dans les appartements, de nombreux puits de lumière apportent une lumière naturelle dans pratiquement toutes les pièces, y compris dans certaines salles de bains. Ce projet a dû relever plusieurs défis. Dans un premier temps, il a fallu trouver l’orientation idéale des logements sur la parcelle pour jouir au maximum des avantages du terrain. Autre point important, celui de coordonner des fonctionnements et des typologies totalement différentes entre les logements du 1er niveau et ceux en attique. Un travail important de coordination s’est fait en amont car toutes les façades sont en béton préfabriqué. Une mise en œuvre qui a nécessité un minutieux travail d’alignement entre les verticalités et les horizontalités des différents éléments.

La portée de la toiture et notamment son porte-à-faux perforé était prévu sans pilier, mais il aurait fallu dans ce cas augmenter l’épaisseur de la dalle, ce qui aurait alourdi la construction. Afin de maintenir une épaisseur de dalle minimum, quelques poteaux aménagés aux extrémités des terrasses ont finalement été installés.