Logements

Logements

Villas Les Mouettes, Plan-les-Ouates

HISTORIQUE/SITUATION

Administration et architecture. Le promoteur avait pour projet de construire quatre villas jumelles de standing. L’architecte a conceptualisé des objets originaux, dont les toitures inversées évoquent la forme d’une mouette en plein vol. Une architecture jugée excentrique par les administrations qui se sont plusieurs fois opposées à la délivrance du permis de construire. La ténacité du maître de l’ouvrage a fini par porter ses fruits.

Sur le terrain se trouvait une villa individuelle qui a été démolie. La parcelle est rare car située dans le quartier historique de Plan-les-Ouates, au hameau de Saconnex d’Arve, lieu à forte identité historique, architecturale et paysagère, et soumis à de sérieuses réglementations liées à la sauvegarde de ses diverses particularités patrimoniales. Le terrain est plat et offre une superbe vue sur le Salève, montagne des Préalpes que l’on surnomme aussi “le balcon de Genève”.

PROJET

La toiture inversée. Chacune des quatre villas offrent cent quarante mètres carrés d’espace habitable auquel s’ajoute un sous-sol. On compte environ septante mètres carrés par étage. Au sous-sol est aménagé un patio d’environ trois sur trois mètres, muni de garde-corps en verre transparent au rez-de-chaussée. Deux terrasses de soixante et de quarante-trois mètres carrés ainsi qu’un balcon qui entoure la maison promettent de belles heures au soleil et un confort de vie en extérieur.

A l’intérieur on trouve, au rez, une cuisine ouverte sur séjour et une véranda de quinze mètres carrés puis à l’étage trois chambres et deux salles d’eau dont la suite parentale et sa salle de bain privée. Au sous-sol, les habitants ont aménagé à choix une salle de jeu, de fitness, ou un spa avec jacuzzi. Le rez est construit légèrement en retrait par rapport à l’étage. De grandes fenêtres en bois et aluminium, dotées de l’étiquette Classe Énergie A, captent le paysage tout en évitant les déperditions de chaleur.

La particularité du projet tient essentiellement à la toiture qui évoque des ailes de mouettes. Les déports de toit renforce l’effet d’ailes. C’est une toiture sans tuile recouverte d’une isolation de vingt centimètres et d’un complexe d’étanchéité, avec une finition “ardoisée”, pailletée. L’écoulement central des eaux pluviales se fait sur l’avant de la maison pour être récupéré dans un bassin de rétention de trente mètres cubes. Au niveau technique un chauffage au sol avec pompe à chaleur alimente les habitations et les panneaux solaires chauffent l’eau sanitaire.

L’exiguïté du site a rendu les travaux complexes car toutes les canalisations et réseaux de branchements ont dû être effectués en fin de chantier.

La maçonnerie est réalisée en béton armée avec une isolation périphérique de type Swisspor. La technique des poteaux-poutres offre une grande liberté architecturale et permet de réaliser de grands espaces avec de larges ouvertures. Une technique qui demande en contrepartie une précision parfaite dans les finitions pour jouer son rôle et embellir la maison. Un crépi minéral blanc cassé de grain fin sublime les façades.

Ce projet audacieux qui interpelle par ses lignes originales et sobres enrichit le patrimoine architectural de Plan-les-Ouates sans jouer la carte de l’austérité.