Rénovations

Rénovations

Bois-Noir, La Chaux-de-Fonds

HISTORIQUE / SITUATION

Durant les Trente Glorieuses, la ville de La Chaux-de-Fonds connaît l’une des périodes les plus prospères de son histoire. En réponse au boom économique et à la crise du logement qui en résulte, de nombreux immeubles locatifs à loyers modérés sont construits dès les années 1950. Symbole de ce développement économique et urbain, le quartier des Forges prend forme à l’ouest de la ville en direction des Eplatures. À la rue du Bois-Noir, côté Est, trois longues barres locatives sont érigées. Datant de 1956, l’immeuble du Bois-Noir 25 à 37 est construit peu après la haute et étroite barre du « Building 54 », immeuble de dix étages sur pilotis réalisé par les architectes Favarger, Murisier et Studer. Le Maître d’ouvrage actuel, prévoyance.ne Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel, a fait assainir son bâtiment en améliorant son coefficient énergétique, son confort et son esthétique extérieure. Le bâtiment est situé dans le périmètre tampon du site UNESCO, à proximité des collèges et des commerces. Bien desservi par les transports publics, il permet à ses habitants de rejoindre rapidement le centre-ville ou de s’évader sur les chemins de randonnée pédestre ou les pistes de ski situés en amont.

PROJET

Implanté en aval de la rue du Bois-Noir, l’immeuble locatif présente des façades en petites briques ciment apparentes. Les sept entrées sont reliées au trottoir par des passerelles et leurs cages d’escalier desservent deux appartements par étage, soit 70 appartements répartis sur les cinq niveaux habitables. Conçu et dirigé par prévoyance.ne, le projet de rénovation comprend plusieurs points: assainissement thermique du bâtiment (enveloppe et toiture), amélioration de l’efficience énergétique, agrandissement des balcons existants et ajout de dix nouveaux balcons, création de nouvelles entrées d’immeubles en y intégrant les cages d’ascenseur, réfection des cages d’escalier et des éléments de façade et réorganisation partielle de l’affectation des locaux et réfection du sous-sol. L’immeuble d’origine présentant d’importants défauts de construction (isolation insuffisante, ponts de froid, balcons exigus, fenêtres de moindre qualité), le projet de rénovation devait y remédier. Sur la structure ventilée et l’isolation de laine de pierre, on pose un revêtement fait de petites plaques en fibrociment pour imiter les briques apparentes de la construction d’origine. Les couleurs originelles des couverts d’entrée en façade nord et des balcons au sud sont reprises, de même que le système d’accès par passerelles. L’intégration des cages d’ascenseur structure et dynamise la façade nord.

RÉALISATION

Les travaux se sont déroulés en milieu habité de 2019 à 2020, respectant à la fois les délais et le planning précis, étudié pour limiter au maximum les nuisances. Les mesures d’assainissement ont accompagné celles visant à améliorer le confort des locataires. Fenêtres à triple vitrage, stores à lamelles remplaçant les volets, balcons plus spacieux, ascenseurs, nouveau plan de fermeture des portes et mise aux normes sécurité et feu, tout cela contribue au bien-être des usagers. Grâce aux panneaux solaires thermiques et photovoltaïques posés sur la toiture plate, l’efficience énergétique du bâtiment est nettement améliorée et les charges des locataires sont réduites. Le bâtiment du Bois-Noir présente désormais une apparence soignée, à l’esthétique dynamisée.



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Logements | Cornaux

Vignoble 78-80

Vignoble 78-80
Transformations intérieures | La Chaux-de-Fonds

Éclair

Éclair

Partenariats