Carlo-Hemmerling 9

Rénovations

Rénovations

Carlo-Hemmerling 9, Corseaux

HISTORIQUE/SITUATION

Situé sur la commune de Corseaux, à l’Ouest de Vevey et au pied des vignes de la Cure d’Attalens, ce bâtiment s’inscrit dans une zone d’habitation et d’artisanat définie par un Règlement général d’affectation de 1993. Droit à bâtir oblige, l’ouvrage composé de trois étages (six appartements) et de combles habitables (deux appartements) ne pouvait pas être surélevé. Construit en 1969, l’ouvrage de la rue Carlo-Hemmerling n’avait jamais fait l’objet d’importants travaux d’entretien. Le standard constructif ne correspondait plus aux seuils actuels d’efficacité énergétique, comme en atteste l’indice de dépense d’énergie s’élevant à 804 MJ/m2. D’où la restauration entreprise par Retraites Populaires.

PROGRAMME /PROJET ARCHITECTURAL

L’intervention principale portait essentiellement sur l’assainissement thermique de l’enveloppe. Retraites Populaires a opté pour une isolation novatrice de type EPS recyclé (45 %) d’une épaisseur de 240 mm. Il était en effet nécessaire d’augmenter l’épaisseur d’isolation pour conserver la performance, en l’occurrence une valeur U de 0,142 W/m2K. Les travaux de rénovation ne se sont pas limités à la nouvelle isolation périphérique. La toiture, les fenêtres et les balcons ont eux été remis au goût du jour. Les garde-corps en béton préfabriqué ont laissé place à des éléments en tôle déployée venant épouser les têtes de dalle, ce qui, outre l’amélioration esthétique, a permis de gagner une quinzaine de centimètres en profondeur, ceci au profit des locataires. A signaler également, le remplacement des 10 portes des garages (4 intégrées au bâtiment, les 6 autres sont rattachées à l’annexe située en haut de la parcelle).

RÉALISATION

Plusieurs points étaient inscrits au cahier des charges. On mentionnera, outre les travaux susmentionnés, le remplacement de la lustrerie dans les espaces communs et les balcons, l’installation d’interphones, les raccordements électriques des nouvelles installations et le réaménagement des portes palières et du SAS d’entrée. Autre priorité, l’obligation de respecter la directive AEAI, le bâtiment ne correspondant plus aux prescriptions actuelles en matière de protection incendie (voies de fuite et cages d’escaliers).

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Au chapitre «développement durable», précisons que les intervenants ont procédé à une étude approfondie de la problématique des ponts froids au niveau des balcons. Entièrement refaite, la toiture a été enrichie d’une isolation complémentaire. On relèvera encore l’amélioration thermique entre locaux chauffés et non chauffés, l’optimisation de la régulation du chauffage, le remplacement des ventilateurs d’extraction en toiture et l’ajout de grilles de ventilation dans les cadres des fenêtres. Enfin, les panneaux solaires thermiques en toiture assurent la production d’eau chaude sanitaire.



Partenariats