Cour 8 - Harpe 14

Rénovations

Rénovations

Cour 8 - Harpe 14, Lausanne

HISTORIQUE/SITUATION

Ce bâtiment d’angle dont la construction remonte à 1914 se dresse fièrement au Sud du centre-ville de Lausanne, entre la gare CFF et le quartier d’Ouchy, à deux pas du Jardin botanique. Recensé par les monuments historiques au titre «d’objet intéressant au niveau local» (note 3 au recensement), l’immeuble de l’avenue Frédéric-César-de-la-Harpe 14 occupe une position urbaine importante. La création de huit appartements dans ses combles, ainsi que dans la charpente de l’immeuble en prolongement, sis à l’avenue de Cour 8, a permis de dégager de belles ouvertures sur le Léman, les locataires bénéficiant d’une vue en surplomb sur les bâtiments en aval.

PROGRAMME/CONCEPT

Les travaux pilotés par Urban Project SA ont consisté à aménager des logements de 1 à 3 pièces (de 47 à 106 mètres carrés) dans les combles coiffant ces deux immeubles sur cinq niveaux, y compris les transformations des balcons baignoires. Le vaisseau amiral de l’avenue Frédéric-César-de-la-Harpe accueille cinq nouveaux appartements (trois pour l’immeuble de l’avenue de Cour). Le principal objectif a été d’exploiter de manière optimale les petits espaces résiduels à disposition, du fait de l’intervention dans un volume existant donné, et ce sans possibilité de modifier le volume de la toiture. A cette contrainte s’est ajoutée la mise en valeur, empreinte de respect, de cette charpente que l’on hésitera à qualifier d’historique.

RÉALISATION/TECHNIQUE

Principal défi relevé par les constructeurs, le renforcement structurel du plancher et de la charpente existants. Le choix des dalles mixtes bois-béton a entraîné la mise en place de suspentes dans les combles lors du bétonnage. Une mesure inhabituelle qui a nécessité une étroite collaboration entre l’ingénieur civil, le maçon, l’architecte et la direction des travaux.

La superposition des pièces humides s’est accompagnée de la réalisation de déviations exceptionnelles, ceci afin d’améliorer le plan de base des appartements. Autres exercices imposés, la réfection générale des abords de l’immeuble et celle des drainages pour assainir les sous-sols. Les deux immeubles ont été recouverts d’une toiture provisoire de chantier. A signaler que l’ensemble des locataires sont demeurés présents durant les travaux.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les huit logements ont été raccordés aux infrastructures techniques existantes, installation de chauffage incluse. Les fenêtres à triple vitrage et l’isolation (entre chevrons et sur chevrons) des charpentes participent au bon bilan énergétique de ces nouveaux espaces habitables.