Bâtiments administratif et commerces

Bâtiments administratif et commerces

Centre CSS Romandie, Lausanne-Vennes

SITUATION / PROGRAMME

Adaptabilité fonctionnelle, un critère majeur. La parcelle d’implantation fait partie du Plan d’Aménagement Cantonal (PAC) pour le site du Biôpole dont la vocation première consiste à accueillir des sociétés actives dans les domaines de la santé et des sciences médicales. 

La CSS Assurance a mis au concours la réalisation de son centre administratif pour la Suisse romande en 2009. Le projet retenu, sélectionné parmi les propositions des six bureaux invités, répond de façon optimale aux définitions formulées par le Maître de l’ouvrage.

L’utilisation des surfaces constructibles selon le Plan partiel d’affectation (PPA) et l’adaptabilité à l’usage évolutif d’éventuels locataires faisaient partie des critères. Développé sur ces critères précis, le programme prévoit d’accueillir quelque 500 postes de travail, dévolus aux activités administratives du Maître de l’ouvrage en Suisse romande.

A cet effet, il est demandé de pouvoir éventuellement louer, à un ou des tiers, une aile complète du bâtiment, un étage ou quelques bureaux. De même, l’organisation spatiale proposée permet d’aménager, selon les besoins du moment, des bureaux paysagers ou individuels, les circulations, la structure porteuse et la trame des vitrages étant adaptés à cette exigence de souplesse d’affectation et de partition. L’ensemble présente un volume de 73’000 m3 pour près de 14’000 m2 de surface brute de planchers.

PROJET

Optimisation des circulations et des distributions techniques. 

Le principe architectural choisi assied l’ouvrage dans la pente naturelle du terrain, sur une terrasse délimitée par un mur de soutènement qui suit la limite de construction.

Le bâtiment se développe sous la forme de cinq branches qui viennent s’appuyer sur ce mur pour se rejoindre au centre. De cette manière, l’immeuble abrite des surfaces de bureaux confortables, offrant à chaque employé la lumière naturelle et une vue sur l’un des cinq jardins “thématiques”, dédiés aux cinq sens. La terrasse sur laquelle s’ouvre le restaurant a donc naturellement trouvé son thème: le goût.

Enfin, cette conception permet de profiter pleinement de la surface constructible mise à disposition par le PPA. La largeur des branches est adaptée aux exigences des affectations administratives, permettant ainsi d’optimiser le confort aux postes de travail, alors que chaque aile s’étend jusqu’à la limite de construction. 

La structure du bâtiment est constituée de dalles supportées par une série de piliers centraux et de colonnes de sections réduites en bord de dalle, le contreventement étant assuré par les noyaux des distributions verticales à l’extrémité des branches et dans la zone centrale. 

La façade est constituée d’éléments de béton préfabriqués suspendus à la structure porteuse. Les plaques de préfabriqué protègent l’isolation et garantissent une bonne ventilation de la façade.

Afin d’orienter l’usager dans le bâtiment, chacune des cages d’escalier en bout de branche a été peinte d’une couleur différente. Ces couleurs apparaissent jusqu’au parking situé au premier sous-sol. Grâce à ces indications, l’usager arrivant en voiture sait immédiatement vers quelle aile se diriger. Les matériaux intérieurs répondent aux exigences de qualité et de durabilité indispensables à ce type de bâtiment. La distribution des techniques se fait du deuxième sous-sol vers les différents locaux par les noyaux verticaux, transitant horizontalement dans les branches par un faux-plafond à l’axe de l’étage. C’est à partir de là que sont alimentés les ilots hybrides, au plafond de chaque bureau, garantissant une bonne qualité acoustique et ajustant avec précision l’ambiance thermique.

Les jardins délimités par les ailes du bâtiment répondent à différents besoins tels que l’accès principal, parking extérieur et terrasse du restaurant. D’autre part, le thème des cinq sens impose un choix adapté de plantations, regroupant par exemple des arbustes à fruits et des plantes aromatiques pour le jardin du goût, alors que le jardin de l’odorat regroupe des plantes odorantes.