Etablissements scolaires

Etablissements scolaires

Collège des Rives, 1400 Yverdon-les-Bains

HISTORIQUE / SITUATION

Le Collège des Rives marque le premier jalon du développement d’un nouveau quartier du secteur Gare-Lac d’Yverdon-les-Bains. Souhaitant reconnecter la ville au lac, la municipalité saisit l’opportunité de racheter le terrain occupé par les Anciens Arsenaux et lance fin 2014 un concours d’architecture pour la réalisation d’un collège secondaire et l’extension de la caserne des pompiers. C’est le bureau Pont12 Architectes qui remporte le premier prix et reçoit le mandat de développer le projet en vue de sa réalisation. Implenia Suisse SA s'est vu attribuer le contrat d'exécution des travaux en Entreprise générale, suite au concours gagné en marché public.  Le Collège des Rives, première étape de ce grand chantier, ouvre ses portes à la rentrée 2019. Située entre le centre et les infrastructures sportives, la parcelle occupe une position clé et offre des connexions faciles tant avec les bâtiments à vocation culturelle ou sportive qu’avec  les transports publics et les axes routiers.

PROGRAMME / CONCEPT

Le projet est développé dès 2015 par les architectes de Pont12, en étroite collaboration avec les futurs utilisateurs et le Maître d’ouvrage. En vue de l’évolution démographique, le bâtiment est destiné à accueillir près de 700 élèves. Il regroupe ainsi sur cinq niveaux 35 salles de classes, 15 classes spéciales, une salle de gymnastique triple, une salle polyvalente et un réfectoire, ainsi que des locaux pour l’administration, les services parascolaires et la conciergerie. Les espaces dédiés à l’enseignement sont disposés autour d’un grand atrium central qui facilite les changements de classe et l’exploitation.  Cette cour couverte devient ainsi un cœur convivial qui favorise les échanges et les relations sociales.

L’architecte relève que l’escalier principal offre un parcours et des perceptions spatiales spectaculaires et piranésiennes alors que l’expression architecturale sobre renvoie tant au passé industriel du quartier qu’à son avenir urbain habité. Les grandes baies rappellent les manufactures et dialoguent avec les halles CFF. Un parvis-préau dégage la façade d’entrée et trois couverts mi-préaux et mi-vélos sont intégrés aux aménagements extérieurs. Les matériaux de construction sont exprimés sans artifice, dans leur nature première. Le béton, le bois et le verre dominent et le crépi minéral des façades évoque le sol alluvial.

RÉALISATION

Les travaux commencent dès 2017 avec la démolition des anciens arsenaux et se terminent en août 2019. Outre le délai de livraison, la présence d’une nappe phréatique à moins d’un mètre sous le sol est un défi conséquent. Des pieux assurent la stabilité, de même que le poids propre du bâtiment, et l’étanchéité est garantie puisque les pieux sont désolidarisés de la structure du radier. Le plafond de la salle de gymnastique reprend toute la charge des étages supérieurs par une dalle mixte renforcée par des sommiers métalliques transversaux. La toiture de l’atrium est en grande partie vitrée latéralement pour offrir une luminosité naturelle. Le bâtiment est chauffé à distance et des panneaux photovoltaïques sont posés en toiture. Le sol acoustique en revêtement de granulés de caoutchouc spéciaux liés au polyuréthane posé directement sur la dalle, sans chape, pour la majeure partie des surfaces est à citer comme point fort.