Logements

Logements

Avenue de Provence, Lausanne

SITUATION

Promotion de la construction durable et lutte contre la pénurie d’appartements. Les cinq bâtiments prennent place sur un terrain de 10’000 m2 au sud de l’avenue de Provence, à l’amorce supérieure de la Vallée de la Jeunesse. 

 

La parcelle d’implantation, qui marque la transition entre un secteur au fort caractère urbain et la vaste zone publique de détente et de loisirs héritée de l’Exposition nationale de 1964, appartient à la Commune de Lausanne.

 

Cette dernière, avec la volonté de promouvoir une politique de “construction durable” dans son programme de lutte contre la pénurie d’appartements, met le bienfonds à disposition des investisseurs sous la forme d’un droit de superficie.

 

L’implantation recherchée, favorise la perméabilité de la végétation et des dégagements, mettant à profit le voisinage du parc tout en gérant les nuisances liées au trafic de l’avenue de Provence.

PROGRAMME

Mise sur pied en deux étapes. Les cinq immeubles de cette réalisation homogène proposent au total, dans une variété typologique relativement peu étendue, 120 appartements en marché libre, avec des loyers contrôlés durant cinq ans, et un immeuble de logements pour les aînés, incluant aussi un APEMS et des surfaces d’activités.

 

L’organisation d’une telle opération requiert plusieurs étapes de développement. Ainsi, dans un premier temps, un concours d’investisseurs a permis de désigner les partenaires financiers de la Ville. Deuxième étape: un concours d’architecture, organisé conjointement par l’investisseur retenu et la Ville de Lausanne a conduit au choix d’un projet. Ce dernier répond aux attentes quantitatives et qualitatives, de même qu’aux critères de conception fixés par le programme, prouvant que la procédure en deux temps adoptée a permis de concilier une haute qualité architecturale et environnementale (aux normes Minergie) avec un projet économique qui permet d’assurer des loyers accessibles.

 

Spécificité complémentaire, associée au programme fixant les objectifs de réalisation: tous les partenaires s’associent pour déterminer et signer une charte visant à limiter la sous-traitance et lutter contre le travail au noir. Cette disposition novatrice constitue un précédent en matière de lutte contre la sous-enchère salariale et elle prévoit l’organisation de contrôles sur les chantiers. De même, elle assure avec la collaboration de tous les partenaires, le suivi de la démarche dans sa globalité. En fin d’opération, le bilan qui a pu être dressé a permis de démontrer le bon respect de la charte.

PROJET

Un modèle constructif abouti. Les bâtiments sont disposés en quinconce, légèrement convexes et concaves, l’implantation respectant entièrement le périmètre, tout en évitant d’en exprimer la géométrie aléatoire dans le secteur sud.

 

Un garage souterrain relie les bâtiments en sous-sol, sans s’exprimer dans les espaces extérieures.

 

Développés sur six niveaux hors-terre, les immeubles permettent d’offrir une double orientation à chaque appartement: les chambres donnent exclusivement à l’est ou à l’ouest et les séjours occupent pour la plupart les angles des bâtiments. La majorité des appartements dispose d’une loggia d’angle fermée et chauffée, en articulation entre les séjours et les cuisines qui font partie de “l’espace jour”. 

 

Le concept permet une forte densité, tout en réservant un dégagement sans vis-à-vis à chaque logement.

 

Le modèle constructif choisi répond aux exigences Minergie, la source primaire de chaleur étant assurée par le chauffage à distance de la Ville de Lausanne. L’installation de chauffage-ventilation-sanitaire est télé-gérée par les Services de la Ville de Lausanne dans le but d’optimiser les dépenses énergétiques de l’ensemble. 

 

Un apport thermique complémentaire est offert par les 200 m2 de panneaux solaires, le comptage de l’eau chaude sanitaire étant effectué individuellement, par appartement. Ceux-ci bénéficient par ailleurs d’un câblage en fibre optique et d’un emplacement réservé avec raccordement pour une machine à laver, ainsi que du système de ventilation à double-flux. Les aménagements extérieurs permettent de réaliser l’intégration du nouveau quartier avec le parc de la Vallée de la Jeunesse, de même que d’adapter et réorganiser les accès, circulation et abords, côté av. de Provence.