Logements

Logements

Edmond Vaucher 19 - 19c, 1219 Châtelaine

HISTORIQUE / SITUATION

Voie perpendiculaire qui rejoint l’avenue de Châtelaine et le carrefour du Bouchet, l’avenue Edmond-Vaucher trace une longue ligne droite dans un paysage disparate où les jardins familiaux et le parc public imposent leur poumon vert entre des barres d’immeubles et quelques vestiges de la zone villas. Au milieu de ce contexte urbain, un joli terrain laissé vierge voit enfin sa densification se concrétiser.

Parcelle encore libre d’un Plan localisé de quartier (PLQ) adopté en 2004, l’espace termine une opération d’ensemble commencée quelques années auparavant et caractérisée par des constructions implantées en peigne le long de l’avenue. Au printemps 2017, après une bataille
juridique imposée par des recours aussi prévisibles que regrettables, le chantier commence.

PROGRAMME

Projet lauréat d’un concours d’architecture restreint cadré par les directives du PLQ, le bâtiment propose sous un gabarit de R+4 soixante appartements distribués par quatre entrées, ainsi qu’un grand local commercial. Accessible par une rampe latérale près du pignon Nord-Ouest,  un niveau de sous-sol abrite les places de stationnement pour automobiles et deux roues. Les unités de logements qui vont du studio au quatre pièces répondent aux besoins prépondérants des personnes de condition modeste.  Un choix clair, dicté par le volontarisme assumé du Maître d’ouvrage, avec baux à loyer adaptés au revenu de chacun.

PROJET

Grand volume à toiture plate et à l’horizontalité marquée, le bâtiment exprime une contemporanéité claire, décomplexée des standards habituels de constructions économiques. Les cages d’escaliers sont disposées en façades, permettant aux espaces communs une ventilation et un éclairage naturels généreux. Les grands appartements bénéficient d’une double orientation traversante, alors que les logements plus petits sont mono-orientés et tournés vers le midi.

Très rationnelle, l’organisation intérieure propose des chambres confortables de 12 mètres carrés et – presque partout – des séjours lumineux prolongés par des loggias. Les blocs sanitaires trouvent leur place au centre du volume, disposés pour éviter les nuisances sonores dans l’habitation ou vis-à-vis des logements voisins. Le confort d’habitabilité s’affirme à travers une spatialité simple et intelligible, avec des finitions d’un bon niveau : parquet dans les chambres et carrelage dans les autres pièces, portes en bois posées sur huisseries en acier et, dans les espaces communs, murs en béton apparent et sols en carrelage. Selon l’orientation, les baies extérieures reçoivent des menuiseries bois- métal avec double ou triple vitrage isolant.  Hormis les ouvertures des pièces donnant sur les loggias dotées de stores en toile, les fenêtres et portes-fenêtres de l’immeuble sont équipées d’obscurcissements à lamelles orientables.

Le système constructif privilégie des travées de portées économiques, avec une structure en béton armé et des contrecœurs linéaires en façades fonctionnant comme des linteaux. Des options de standardisation ingénieuses qui, à l’image des cages d’escalier, des locaux sanitaires, des loggias ou des fenêtres, promeuvent une certaine répétition afin de limiter les coûts, faciliter la mise en œuvre et réduire le planning des travaux. La labellisation Minergie® est visée avec une production de chauffage au gaz, des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en toiture, une ventilation à double flux et une enveloppe très performante.

Pris dans un périmètre exigu et difficile d’accès, le chantier s’est déroulé sans encombre. Outre la construction du bâtiment lui-même,  il inclut également des interventions conséquentes pour les aménagements extérieurs, avec la présence d’abris à vélos en acier galvanisé, d’un écopoint avec six bennes enterrées, de cheminements piétons en revêtement perméable, des plantations d’arbres et de haies d’essences locales. Une opération pensée intelligemment et exécutée avec soin, au bénéfice de toutes les personnes résidentes et de l’ensemble du quartier.