Logements

Logements

Grange-Collomb, Carouge

SITUATION

Une place discrète. Loin des bâtiments des 18e et 19e siècles qui font la notoriété de la commune, loin aussi des tours des années 1960 ou de la zone industrielle contemporaine l’extrême Sud de Carouge s’est longtemps caractérisé par son paysage campagnard. En proie à une importante urbanisation depuis une quinzaine d’année seulement, ce périmètre en forte évolution conserve néanmoins les traces d’un passé rural intéressant.

C’est dans ce contexte dynamique qu’un Plan localisé de quartier (PLQ) adopté en 1997 doit accueillir son dernier immeuble. Entre le cycle de Drize et la rivière du même nom, celui-ci va s’insérer dans un espace préservé, voisin de quelque ancienne ferme, proche d’un vieux mur de moellons et dissimulé par une belle allée d’arbres.

PROGRAMME/PROJET

Une classe mesurée. Posé au centre de la parcelle, le bâtiment se voit exclusivement promis à l’habitation. Les directives strictes du PLQ sont détournées par une lecture intelligente du site qui permet d’ajouter un niveau supplémentaire au gabarit préconisé initialement. Une prouesse obtenue grâce aux potentialités offertes par la pente naturelle du terrain : avec deux entrées principales situées dans un rez-de-chaussée inférieur semi-enterré, l’immeuble peut accroître ses surfaces brutes de plancher sans toutefois dépasser les altitudes légales. Un choix judicieux qui facilite en outre l’accessibilité au parking souterrain en évitant qu’une rampe ne vienne éventrer les jardins.

Les vingt-quatre appartements se répartissent en quatre et cinq pièces, tous traversants. Les espaces sont lumineux, avec des séjours de 45 mètres carrés prolongés par de généreuse loggias où se révèle une sensation de dégagement renforcée par la présence de garde-corps vitrés ouverts sur le paysage.

Simple et claire, l’expression générale souligne l’affectation des pièces. Les chambres tournées vers le Nord dévoilent une façade dont la minéralité pleine contraste avec la taille limitée des percements. Côté soleil en revanche, les espaces de vie s’épanouissent sur de larges baies vitrées cadrant chacune des unités d’habitation. Ce rythme très marqué s’étend sur toute la façade Sud, puis se retourne sur le pignon Ouest.

L’enveloppe cache un système constructif éprouvé, avec structure en béton armé et dalles précontraintes. Porteurs, les panneaux sandwich sont en béton avec finition lisse ou sablée, les menuiseries en bois-métal, les volets roulants en aluminium et, pour les loggias, des protections solaires en toile. La gamme chromatique générale s’attache à reprendre les caractéristiques des matériaux naturels, avec une dominante de gris, de beige, de brun ou d’écru. Sur le plan technique, on trouve une ventilation double flux, un chauffage au gaz et pompes à chaleur combiné avec des panneaux solaires thermiques posés sur la toiture plate. La clarté spatiale des appartements, le choix subtil des matériaux et le soin de la mise en oeuvre présent jusque dans les aménagements extérieurs apparaissent comme autant de qualités. Le standing élégant de l’immeuble s’affiche avec discrétion, à l’image des choix qui offrent un traitement unifié à tous les logements, qu’ils soient destinés à la vente ou réservés à la location subventionnée.



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Etablissements scolaires | 1227 Carouge

EVE des Menuisiers

EVE des Menuisiers
Logements | 1227 Carouge

Îlots des Menuisiers

Îlots des Menuisiers
Bâtiments administratif et commerces | Satigny

Tatou - Halle des Sablières

Tatou - Halle des Sablières
Etablissements scolaires | Veyrier

Crèche de la Cigogne

Crèche de la Cigogne
Logements | Petit-Saconnex

Rue Marie-Brechbühl

Rue Marie-Brechbühl
Bâtiments administratif et commerces | Lancy

Maison de la Sécurité

Maison de la Sécurité
Culture - Sports - Loisirs | Meyrin

Stade de Meyrin

Stade de Meyrin
Logements | Lancy

Les Mouilles II

Les Mouilles II