Logements

Logements

Pré de la Chouette, La Croix-de-Rozon

HISTORIQUE

En 2002, sur la base d’une Demande de renseignement, la commune de Bardonnex et le Conseil d’Etat étaient interpelés pour savoir si le terrain pouvait être déclassé de zone agricole à zone à bâtir. Ayant répondu favorablement, le processus de modification de régime de zone est entamé, dans un premier temps par son intégration dans le Plan directeur communal, puis en 2014 par le vote du Grand Conseil. Un PLQ s’ensuit et l’autorisation de construire est délivrée en 2017. Une ancienne ferme s’y trouvait et des animaux y étaient élevés, notamment la leghorn, race de poule connue pour être une pondeuse. En mémoire à ce gallinacé, la société immobilière qui porte le projet a été baptisée Leghorn SA. Autre anecdote, dans la grange logeait une chouette chevêche qui a donné le nom à l’opération «Pré de la chouette».

CONTEXTE

D’une contenance de plus de 8000m2 , la parcelle est placée en limite de zone à bâtir, proche des accès routiers, des transports publics et des commodités. Comme la politique de l’aménagement du territoire l’oblige à Genève, un terrain passant d’un usage agricole à une destination constructive est placé en zone de développement, aire qui se superpose à la zone de construction 4B. Par un Arrêt du Conseil d’Etat et les outils législatifs (LaLAT, LGZD, LGL, etc), l’administration contrôle tout le processus du développement de l’opération, ainsi que les conditions d’exploitation des immeubles, ceci pendant la durée fixée dans le plan financier accepté par l’Office cantonal du logement.

PROGRAMME/CONCEPT

Construction des trois immeubles de logements d’un gabarit de trois niveaux (R+2) comprenant six allées, parking souterrain et les aménagements extérieurs. Le petit gabarit des bâtisses à toits plats, suit la pente naturelle du terrain. Bien que située en bordure de terres agricoles, l’architecture volontairement contemporaine s’intègre dans un site agreste bordé d’un lopin boisé. Les immeubles comprennent 63 appartements de 3 à 5 pièces (cuisines non comprises) de la PPE aux logements locatifs, assurant une mixité sociale voulue par le législateur genevois. Organisés autour d’une cage d’escalier, tous les logements sont traversants et disposent, soit d’une terrasse, soit d’un jardinet privatif.

Les extérieurs aménagent de larges emplacements, tant pour les lieux de rencontre, la place jeux et l’espace de verdure dans le sous-bois. Trois édicules à vélos complètent les garages à vélos placés en sous-sol des immeubles. La trémie du parking placée à l’orée du site canalise les véhicules dans le garage, de 91 places (pré équipé pour les véhicule électriques) et 15  deux-roues motorisés. Ainsi, les venelles sont piétonnes. Un écopoint privé est destiné aux habitants du chemin des Forches.

 



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Logements | Corcelles-près-Payerne

Clos des Fleurs

Clos des Fleurs
Industrie - Artisanat | Genève

Grand amortisseur de bruit

Grand amortisseur de bruit
Logements | Goumoens-la-Ville

Le Clos de la Tour

Le Clos de la Tour
Rénovations | Chêne-Bougeries

Grange-Falquet 9-11

Grange-Falquet 9-11
Culture - Sports - Loisirs | Lancy

Stade de Genève

Stade de Genève
Hôtellerie - Tourisme | Genève

Novotel Genève-Centre

Novotel Genève-Centre
Bâtiments administratif et commerces | Cointrin

Salons d'Honneur et Salle de Presse

Salons d'Honneur et Salle de Presse

Partenariats