Logements

Logements

Trois-Chênes, 1031 Mex

HISTORIQUE / SITUATION

Le village de Mex, à mi- chemin entre Lausanne et Cossonay, a une longue histoire. Occupé par les Romains, le lieu est connu depuis 1154 sous le nom de Mais. Au Moyen Âge, il formait une seigneurie dont le plus ancien bâtiment est l’église, dédiée à Sainte-Marie-Madeleine et citée comme paroissiale en 1228. C’est à proximité immédiate de cette église que prend place le projet Trois-Chênes qui fait partie d’un trio d’immeubles jouxtant le monument historique sur son côté sud-est. Cet emplacement a donc nécessité une approche architecturale particulière vu la proximité du monument historique et l’emplacement au centre d’une localité qui a su préserver toutes les qualités d’un village.

PROJET

Le projet était très complexe puisque deux maîtres d’ouvrage, l’un public, la commune de Mex, l’autre privé, prévoyaient l’édification d’un complexe de trois bâtiments réalisés à des fins différentes mais constituant un ensemble homogène. Pour obtenir ce résultat, bureau d’architecte et direction de chantier ont fait l’objet d’un choix commun pour les deux ouvrages qui ont été édifiés en parallèle. Mais les règles de construction différaient puisque les deux premiers bâtiments dépendaient d’une  réglementation publique, le troisième d’une réglementation privée. Certaines entreprises ont cependant pu assurer les deux mandats de manière coordonnée. Le projet Trois-Chênes – baptisé ainsi par la plantation contiguë de ces symboles de longévité sur le terrain communal qui sépare l’église du bâtiment – dépend d’un maître d’ouvrage privé. Cette réalisation est la deuxième étape d’un projet déjà réalisé à Mex dont le succès a incité le promoteur à garder la même équipe constructive, architecte et direction de chantier. Trois-Chênes est une construction rectangulaire de trois niveaux.  Ses petites façades sont angulées, créant ainsi un pignon évasé qui libère la vue, augmente la luminosité et dynamise l’aspect général du bâtiment. Il comporte huit appartements de 3,5 à 5,5 pièces. Rez-de-chaussée et premier niveau offrent trois appartements chacun. Le deuxième niveau, mansardé, en propose deux.  Un sous-sol commun pour le trio d’immeubles comprend caves, locaux techniques et 18 places de parc. Les logements destinés à la location ont été conçus avec un soin que l’on rencontre habituellement dans les projets en PPE. Tous les aménagements intérieurs sont de qualité : cuisines ouvertes équipées d’appareils de premier choix, carrelage dans les salles d’eau – deux par logement –, parquet partout ailleurs, serrurerie de qualité, soin apporté à la cage d’escalier,  avec ascenseur, qui est équipée de terrazzo. Les logements de plain-pied profitent de jardins privatifs. Ceux du premier niveau de balcons, notamment en angle. Adossée à une colline au Levant, les dégagements donnent sur l’église,  le village et le Jura, par-delà les champs qui s’étirent jusqu’au dénivelé de la Venoge.

RÉALISATION

La réalisation est de type classique : dalles et parois en béton, charpente en bois, toit à deux pans équipés de doubles velux. Pour maîtriser la consommation d’énergie, l’immeuble a fait l’objet d’une isolation périphérique crépie. L’aération se fait par simple flux. Le toit est équipé de panneaux solaires photovoltaïques. Le chauffage est assuré à distance par une chaufferie installée dans l’un des deux bâtiments communaux contigus. Elle fonctionne à plaquettes dont une partie est produite à partir du bois en provenance des forêts communales. L’installation a été dimensionnée pour répondre à de nouveaux besoins dans le futur développement de la commune.

MESURES PARTICULIERES

Les travaux préparatoires ont été importants. Tant sur le plan matériel puisqu’il a fallu démolir un ancien bâtiment et creuser une fouille d’importance pour l’implantation d’un sous-sol commun aux trois constructions. De nombreuses précautions ont été mises en place – parois berlinoises – pour protéger les travaux d’excavation. Par ailleurs,  vu la présence du bâtiment historique, des fouilles archéologiques ont été entreprises qui ont mis à jour la présence d’un ancien cimetière. Enfin, un dialogue préparatoire avec les voisins du site a permis de clarifier les intentions et  éviter des dissensions.

POINTS FORTS

S’il est un point fort à souligner, c’est le travail qui a permis aux concepteurs de créer des constructions qui trouvent leur place dans le cœur du village, qui répondent à des vocations manifestement différentes et qui, pourtant, aboutissent à une réalisation de qualité, homogène et bien intégrée.

Finalement, le projet Trois-Chênes a été terminé en avance et dans des coûts inférieurs aux prévisions. Une situation assez peu fréquente!



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Logements | 1031 Mex

Vers l'Église

Vers l'Église
Logements | 1052 Le Mont-sur-Lausanne

Le Belvédère des Morettes III

Le Belvédère des Morettes III
Rénovations | Lausanne

Guesthouse

Guesthouse
Logements | Vevey

Les Orchidées

Les Orchidées
Logements | La Tour-de-Peilz

Domaine du Parc

Domaine du Parc
Logements | Le Mont-sur-Lausanne

Le Belvedere des Morettes

Le Belvedere des Morettes
Logements | La Tour-de-Peilz

Le Domaine du Parc

Le Domaine du Parc
Bâtiments administratif et commerces | Nyon

Edwards Lifesciences

Edwards Lifesciences
Etablissements médicaux | Lausanne

Clinique Bois-Cerf

Clinique Bois-Cerf
Etablissements scolaires | Concise

Ecole Henri Dès

Ecole Henri Dès
Logements | Yverdon-les-Bains

Helvetia-Patria

Helvetia-Patria

Partenariats