Prairie 3Bis

Rénovations

Rénovations

Prairie 3Bis, Yverdon-les-Bains

SITUATION/HISTORIQUE

Situé au cœur d’Yverdon-les-Bains, dans le quartier de la Prairie, cet immeuble locatif érigé en 1986 et comportant 16 logements a fait l’objet d’un important programme d’assainissement. Implanté dans une zone résidentielle caractérisée par un indice d’utilisation du sol maximal de 0,64, le bien-fonds dépassait déjà la valeur admise, avec un IUS de 0,70. Dès lors, il était impossible pour Retraites Populaires, le représentant du Maître d’ouvrage (Caisse Intercommunale de pensions), de prévoir un agrandissement ou une surélévation.

CONCEPT ARCHITECTURAL

Les concepteurs ont commencé par identifier les qualités architecturales propres à ce bâtiment s’articulant sur quatre niveaux (plus mezzanine au dernier étage). Principaux atouts, ses larges balcons et ses vues sur le jardin arboré. L’idée était de moderniser cet immeuble très typé années 80 par des fonctionnalités contemporaines, en portant justement une attention particulière sur les balcons et ses garde-corps. D’où la mise en valeur de l’horizontalité des débords du bâtiment liée à l’expression des têtes de balcons, terrasses et coursives. L’objectif était de favoriser l’intimité tout en gardant un rapport entre les appartements et l’environnement de parc paysager, d’où le choix des garde-corps en métal perforé. La nouvelle peinture des piliers des balcons en demi-lune est en parfaite harmonie avec les nouvelles teintes (des nuances de gris clair) de l’édifice. Les volets roulants ont été remplacés par de nouveaux stores.

INTÉRIEUR

Le concept de protection incendie se concentrant sur les voies d’évacuation, toutes les portes palières ont été changées, de manière à respecter la norme EI30. Un exutoire de fumée a été installé en haut de la cage d’escalier, auquel est venu se greffer un éclairage de sécurité. Côté logements, les ventilateurs d’extraction encastrés situés dans les salles de douche/bains ont été remplacés par un système simple flux à pression constante, hygroréglable et sans récupération de chaleur. Trois tourelles de ventilation en toiture assurent l’extraction de l’air.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Le concept énergétique repose en grande partie sur l’isolation des façades et le changement des fenêtres. Afin d’éviter les ponts thermiques liés aux balcons, ceux de la façade Est ont été supprimés. La marquise, de par sa vétusté et le pont thermique qu’elle engendrait, n’a pas davantage été conservée. A noter, la réfection complète de la toiture grâce au renforcement d’un isolant posé au-dessus de la sous-couverture. Par ailleurs, les anciennes lucarnes ont laissé la place à des velux.

La dalle du sous-sol a elle aussi été isolée, afin d’éviter les déperditions thermiques dans les caves ou le parking. Afin d’augmenter le confort d’utilisation et d’éviter les pertes thermiques, la régulation du chauffage s’opère dorénavant par zone, avec des thermostats sur pile. Enfin, les 60 mètres carrés de panneaux solaires thermiques permettent de couvrir environ 30% des besoins en eau chaude sanitaire.



Partenariats