Transformations intérieures

Transformations intérieures

Éclair, 2300 La Chaux-de-Fonds

HISTORIQUE / SITUATION

Dans le quartier des Forges à La Chaux-de-Fonds, l’immeuble d’habitation de la fin des années cinquante a retrouvé une nouvelle jeunesse. Construit en 1956-57 par les architectes André et Francis Gaillard, de Genève, et Hassan Kazemi établi alors à La Chaux-de-Fonds, le bâtiment appelé « Arc-en-Ciel I » formait avec l’immeuble situé en amont un ensemble d’appartements à loyers modérés. Il répondait alors aux besoins en logements liés à l’essor économique de la cité horlogère. Le Maître d’ouvrage actuel, prévoyance.ne Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel, a fait assainir le bâtiment en améliorant son confort. Situé à proximité des collèges et des commerces et bien desservi par les transports publics, il permet aussi à ses habitants de rejoindre en quelques minutes à pied les chemins de randonnée pédestre.

PROGRAMME

La construction, de forme rectangulaire et longitudinale, est implantée dans un terrain en pente. Les 40 logements répartis sur cinq étages sont distribués par quatre entrées par étage au Sud-Est et desservant chacune deux appartements par étage. Un ascenseur a été intégré à chaque entrée lors de la rénovation réalisée de 2017 à 2019. La façade sud-est se distinguait à l’origine par des balcons continus ainsi qu’un jeu de couleurs et de matières différentes. Les cages d’ascenseurs structurent aujourd’hui la façade mise en valeur par l’alternance des nouvelles teintes et de matières évoquant le concept originel. La façade amont, plus simple et recouverte précédemment par des petites plaques Pelichrom, est désormais animée par des plaques en alu métallisées de grand format déclinées en divers tons changeant de couleur selon la luminosité du jour.

RÉALISATION

L’assainissement des façades comprend la pose d’une structure ventilée avec isolation en laine de verre et un revêtement de plaques composites. De nouvelles fenêtres en PVC triple vitrage ont remplacé les anciennes ; les balcons ont été adaptés aux normes de sécurité et l’habillage de leur garde-corps a été mis à neuf. Des stores à lamelles ont pris la place des anciens stores à rouleaux. Les portes d’entrée de l’immeuble ont été changées et munies d’un vitrage isolant et les portes palières ont été remplacées par des portes anti-feu. Dans les cages d’escalier, la hauteur des garde-corps est aujourd’hui conforme aux normes et une nouvelle peinture a rafraîchi les murs. Les appartements sont eux rénovés lors des changements de locataires. Des panneaux solaires thermiques ont été installés pour la production d’eau chaude sanitaire et les espaces verts ont été remis en valeur.

La rénovation de l’ensemble a nécessité la prise de dispositions pour limiter les désagréments dus au chantier en milieu habité. Elle a permis non seulement d’améliorer l’efficience thermique et énergétique du bâtiment, signifiant aussi une baisse des charges, mais aussi d’assurer un meilleur confort aux locataires grâce aux nouvelles fenêtres, aux ascenseurs et à  la mise aux normes sécurité et feu. Elle offre en outre une nouvelle image attrayante à cet immeuble d’habitation.