Villas

Villas

Bois-Gourmand, 1255 Veyrier

HISTORIQUE / SITUATION

La commune de Veyrier est située côté rive gauche de Genève à quelques encablures de la frontière française. À la périphérie du centre, quatre villas mitoyennes ont été projetées dans un quartier résidentiel qui jouxte un cordon boisé. Cet élément fort, dans lequel sont venues s’implanter les villas, a naturellement imposé au Maître de l’ouvrage de conserver les arbres de grandes tailles présents sur la parcelle.

Le projet a repris le style architectural du quartier afin de s’intégrer au mieux aux éléments bâtis alentours qui proposent des toits en pente avec charpente traditionnelle. Ce côté classique tranche avec l’esprit contemporain du reste de l’enveloppe des villas.

Les quatre volumes mitoyens proposent une même et unique configuration avec un sous-sol totalement aménageable, un espace vie avec cuisine ouverte sur le séjour au rez-de-chaussée et quatre chambres à coucher à l’étage.

PROJET

La structure porteuse des villas est en béton recouverte d’une isolation périphérique et d’un crépi côté extérieur. Quant aux aménagements intérieurs, ils ont été laissés au libre choix des acquéreurs, ce qui a permis à ces derniers de moduler à leur guise l’intérieur. Les matériaux utilisés sont principalement en carrelage ou en parquet et en faïence toute hauteur dans les toilettes et salles de bains. De grandes baies vitrées coulissantes apportent un maximum de lumière naturelle dans les espaces de vie.

Un puits de lumière, au-dessus des espaces de circulation, participe à la clarté des espaces intérieurs. Les villas sont labellisées à haut potentiel énergétique (HPE) et proposent de ce fait des triples vitrages. Une pompe à chaleur a été installée dans les sauts de loup qui amènent de la lumière à l’étage en sous-sol évitant ainsi un impact visuel extérieur. La continuité des toits à deux pans permet une récupération de l’eau de pluie car les villas jumelées ne sont pas séparées par des garages. De ce fait, pour garantir l’intimité de chaque propriétaire, il a fallu également travailler sur l’acoustique de chaque entité.

Pour les aménagements extérieurs, les plantations ont été réalisées en fonction du plan d’aménagement paysager imposé par l’Office cantonal de l’agriculture et de la nature (OCAN) du canton de Genève. Un revêtement en enrobé a été prévu sur les zones de circulation et en pavés drainant sur les places visiteurs. Une pelouse a été plantée dans les jardins privatifs avec l’aménagement d’une terrasse revêtue de dalles ou de carrelages selon le choix des acquéreurs. Les limites de propriétés, situées en amont dans la pente du terrain, ont été protégées par la mise en place de parois berlinoises afin de maintenir les terres et créer ainsi une parcelle plate pour accueillir les villas plus en aval.



Partenariats