Villas

Villas

Grande-Gorge 7, 1255 Veyrier

HISTORIQUE / SITUATION

À Veyrier, sur le canton de Genève, un projet de construction de trois villas jumelles a vu le jour. Le terrain se trouve dans un quartier résidentiel, proche de la frontière française et non loin du centre de Genève et des grands axes routiers. Les villas proposent une architecture contemporaine avec un toit plat et des couverts à voitures séparés par des bacs à fleurs. Le souhait principal de l’architecte était de favoriser un maximum de lumière naturelle à l’intérieur de l’habitat.

PROJET

Bien que jumelées, les villas sont séparées par un double mur avec un Sagex intercalé entre les deux afin de soigner l’acoustique entre les habitations et le bien-être des acquéreurs. La structure est en béton avec une prédominance pour les vitrages en ce qui concerne le reste des façades. De longues baies coulissantes favorisent l’entrée d’un maximum de lumière naturelle sur la façade latérale et au Sud, côté jardin. Sur la façade d’entrée, les vitrages sont réduits au stricte nécessaire et permettent ainsi d’offrir un couvert pour les voitures. Si le rez-de-chaussée bénéficie d’un généreux jardin, le premier étage accueille un grand balcon qui court tout le long des villas.

À l’intérieur, l’aménagement a été laissé au libre choix des acquéreurs. On retrouve au sol du parquet ou du carrelage et des faïences toute hauteur dans les salles de bains.  Encore une fois, la lumière a été privilégiée à l’intérieur des volumes grâce notamment à une verrière positionnée sur toute la longueur de l’escalier menant à l’étage supérieur. Certaines marches ont été ajourées pour jouer avec cette transparence et le garde-corps toute hauteur de l’escalier est en verre pour favoriser encore l’apport de lumière.

L’ensemble des villas jouit de triples vitrages et d’un chauffage alimenté par une pompe à chaleur dont les unités extérieures sont installées en toiture, tout comme les panneaux solaires qui permettent de chauffer 30 % de l’eau chaude  sanitaire.

À l’extérieur, les aménagements ont porté sur diverses plantations respectant les plans d’aménagement paysager imposé par l’Office cantonal de l’agriculture et de la nature. Les voies de circulation sont en enrobé et côté jardin, l’espace extérieur se partage en une partie terrasse, revêtue de dalles ou de carrelage selon le choix des acquéreurs, et de pelouse pour la partie jardin.  Des bacs à fleurs ont été réalisés en limite de propriété à l’avant des villas afin de délimiter les parcelles. Pour deux des villas, des piscines ont été réalisées dans le jardin.

Le défi du projet tient dans deux éléments principaux. Le premier concerne le maintien des terrains plats afin de pouvoir réaliser les piscines.  La deuxième contrainte tenait dans la réalisation de baies vitrée sur toute la longueur des villas et de ce fait il était nécessaire d’y insérer des piliers pour la stabilité de la structure. Il était donc impératif de concilier les ouvertures des vitrages avec ces piliers sans pour autant négliger l’esthétique.