Bâtiments administratif et commerces

Bâtiments administratif et commerces

Ancien-Comté 27, La Tour-de-Trême

HISTORIQUE / SITUATION

Densification de longue haleine pour aménager un lieu urbanistiquement sensible. Situé idéalement au centre de la Tour-de-Trême, le long de l’axe routier d’importance régionale reliant l’agglomération bulloise au Sud de la Gruyère puis au Pays d’Enhaut, ce projet a connu une longue genèse. La valeur de protection patrimoniale de deux anciens immeubles a finalement été revue et leur démolition autorisée.

Ce changement a permis le déclenchement du projet, initié par une étude urbanistique, entreprise par les architectes, sous la forme d’un plan d’îlot. Cette procédure a nécessité  plus de deux ans jusqu’à son approbation par les autorités communales et cantonales. Cette façon de procéder a néanmoins permis de s’affranchir des contraintes usuelles d’alignement des constructions et de distances aux limites.

L’immeuble occupe ainsi la quasi-totalité de la parcelle à disposition.
Il se présente comme le premier élément de la densification urbaine, le long des axes principaux, voulue par la Ville de Bulle

PROJET

Un gabarit respectueux des constructions avoisinantes. Le plan en forme de L répond au contexte bâti. En effet, il se positionne à la charnière entre le centre historique de La Tour-de-Trême et ses bâtiments en ordre contigu, et des constructions plus récentes, plus diffuses d’un point de vue densité du bâti.

Par sa disposition, le projet propose une volumétrie importante, mais sans rupture d’échelle. Ainsi, la partie Sud du bâtiment, plus basse, avec ses 2 niveaux sur rez, reprend par son gabarit la hauteur à la corniche des constructions voisines. Disposée perpendiculairement à la route principale, l’autre partie du bâtiment comporte un étage de plus, sous forme d’un attique en retrait. Au rez-de-chaussée, les deux éléments du L sont séparés par un passage public, qui relie les entrées de chaque partie avec le parking public à l’arrière.

D’un point de vue formel, le rez-de-chaussée reprend le thème du socle. Cet élément crée une horizontale forte, qui parcourt l’ensemble du projet, le long des creux et des ajouts volumétriques. Le socle est matérialisé en petits carreaux de céramiques de couleur anthracite, qui habillent également les murs partiellement hors terre du parking. Le reste de la construction est revêtu d’un crépi, dont la teinte jaune pâle se réfère directement aux bâtiments alentour. Les ouvertures dans le socle sont toutes différentes, spécifiques à leur situation et leur fonction. Par contre, un type unique de fenêtres a été choisi pour les étages, dans une composition libre, mais basée sur une trame régulière.

Initialement prévu en mixité totale d’affectations, l’immeuble a finalement été dévolu aux fonctions administratives et commerciales, à l’exception de deux logements. Le sous-sol comprend 22 places de parc, accessibles via une rampe incluse dans le bâtiment. L’aile Sud, située le long de l’axe principal, est entièrement occupée par la banque Raiffeisen, sur 1’000 m2, répartis dans 4 niveaux superposés.  

La partie Est abrite, quant à elle, des bureaux ainsi qu’un local commercial, pour une surface totale de 500 m2. Ces deux entités sont indépendantes, desservies par leur propre circulation verticale (ascenseurs et escaliers). Enfin, l’attique regroupe deux appartements de 100 m2 chacun, disposant de grandes terrasses.
Constructivement, la structure porteuse (murs, piliers et dalles) est entièrement en béton armé. Une isolation  périphérique crépie ou revêtue de carrelage en grès cérame pour le socle et des vitrages à cadres métalliques noirs complètent l’enveloppe. La production de chaleur se fait par raccordement au réseau de chauffage à distance de la commune de Bulle.

La présence, dans le sous-sol, d’une nappe phréatique dynamique a conduit à construire l’ensemble du sous-sol en béton étanche. En outre, une dépollution préalable du terrain s’est avérée indispensable, due à la présence de matériaux provenant de la démolition des deux immeubles précédemment en place.

L’environnement extérieur est fortement minéral, constitué de routes, trottoirs et places de parc. Un aménagement de type “zone de rencontre” est en cours de réalisation par la commune, avec différents revêtements de sol, un mobilier urbain et une arborisation spécifique.



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Logements | 1630 Bulle

Condémine 52 - 54

Condémine 52 - 54
Bâtiments administratif et commerces | Bulle

Coop Le Câro Centre

Coop Le Câro Centre
Bâtiments administratif et commerces | Enney

Auge

Auge
Bâtiments administratif et commerces | Bulle

Rue de l'Europe

Rue de l'Europe
Bâtiments administratif et commerces | Vuadens

Grisoni-Zaugg SA

Grisoni-Zaugg SA
Logements | Bulle

Cité Pré-vert

Cité Pré-vert
Etablissements scolaires | Gruyères

Institut La Gruyère

Institut La Gruyère
Logements | Charmey

Maison Muller

Maison Muller
Bâtiments administratif et commerces | Bulle

Pôle Sud

Pôle Sud
Bâtiments administratif et commerces | Rossens

JetSolutions SA

JetSolutions SA
Bâtiments administratif et commerces | Romont

Migros Romont

Migros Romont
Bâtiments administratif et commerces | La Chaux-de-Fonds

MM Les Eplatures

MM Les Eplatures
Villas | Bulle

Charmilles 18

Charmilles 18
Logements | La Tour-de-Trême

Les Rives de la Trême

Les Rives de la Trême
Industrie - Artisanat | Vaulruz

Fondation Horizon Sud

Fondation Horizon Sud
Culture - Sports - Loisirs | Gruyères

Tibet Museum

Tibet Museum
Bâtiments administratif et commerces | La Tour-de-Trême

MM La Tour

MM La Tour
Culture - Sports - Loisirs | Charmey

Les Bains de la Gruyère

Les Bains de la Gruyère
Etablissements scolaires | Marsens

Complexe scolaire de Marsens

Complexe scolaire de Marsens