Bâtiments administratif et commerces

Bâtiments administratif et commerces

Esparcette 5, Crissier

HISTORIQUE / SITUATION

Erigé au cours des années 1970, ce complexe artisanal et commercial de quelque 5 000 mètres carrés est situé à l’Ouest de Crissier-Village,
dans une ceinture industrielle en profonde mutation. Le bâtiment du chemin de l’Esparcette 5 avait besoin lui aussi d’évoluer. La mise en valeur s’est opérée en parfaite adéquation avec la mutation de ce quartier mariant logements et activités/commerces, jouissant de surcroît de la proximité d’un réseau nodal. Une passerelle le reliera à terme au nouveau quartier Oassis.

PROGRAMME / CONCEPT

Inscrit au programme de transformation de ce centre baptisé « Esparcette 5 », la rénovation de l’aile Nord, l’ancienne halle de livraison laissant la place à des locaux d’activités, à des dépôts et à une nouvelle surface de vente dont le rez-de-chaussée est occupé par l’enseigne discount Lidl. Également défini dans le cahier des charges, la création d’un parking en toiture, avec sa rampe d’accès extérieure.

CONCEPT ARCHITECTURAL

Le projet piloté par Urban Project SA a permis de redonner une unité et une cohérence aux trois corps de bâtiment qui avaient été construits au fil des années. L’objectif était aussi de préserver le potentiel d’extension en hauteur. La mise en place d’une toiture renforcée permettra d’accueillir une surélévation à venir et son parking. À relever, au chapitre des aménagements extérieurs, la remise à neuf du parking existant, la plantation d’arbres indigènes, l’aménagement d’un champ d’esparcettes, afin de coller avec l’esprit des lieux. Cette plante herbacée apparaît d’ailleurs sur toutes les façades du complexe, y compris sur le volume sur quatre niveaux fermant la parcelle, au Nord.

RÉALISATION

La structure porteuse se présente sous la forme d’un système de poteau-dalle en éléments préfabriqués, avec dalles alvéolaires précontraintes. À noter, le choix de la façade ventilée de type Alucobond pour la partie basse de la surface de vente et de la face Ouest. Parmi les écueils rencontrés par les constructeurs, les sols hétérogènes qui ont nécessité la mise en place de pieux spéciaux (colonnes ballastées) pour les fondations des poteaux de la rampe d’accès au parking et de la surface de vente. Autres priorités, le traitement du bâtiment existant, non homogène, ainsi que celui du niveau de la nappe. À signaler, la réalisation d’un bassin de rétention pour les eaux claires. Autre défi relevé par les constructeurs, la reprise du bâtiment existant, avec à la clé un déficit de documentation. Le terrain, de mauvaise qualité, avec des venues d’eau (sources), n’a pas davantage facilité la tâche des intervenants.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

La mise en place de panneaux solaires photovoltaïques participe à l’efficacité énergétique du bâtiment, tandis que l’amélioration du bilan thermique (avec notamment la pose d’un isolant sous radier) a permis de valoriser les équipements existants. La surface de vente et les locaux sociaux bénéficient de l’apport de monoblocs de ventilation.



Partenariats