Etablissements scolaires

Etablissements scolaires

Campus le Repuis 2020, 1422 Grandson

HISTORIQUE / SITUATION

Le Centre de formation professionnelle spécialisée Le Repuis facilite par une offre de formation adaptée l’intégration professionnelle et sociale d’apprentis ne pouvant suivre le cursus traditionnel. Les activités du Centre qui étaient auparavant réparties sur différents sites vaudois ont pu être regroupées sur le campus de Grandson grâce à la construction d’un nouveau bâtiment mixte et polyvalent. Ainsi a été atteinte la finalité évoquée à la source du projet, créer toutes les synergies possibles entre les formateurs, les apprentis et les différents corps de métier par leur présence en un même lieu. Le projet proposé il y a une dizaine d’années envisageait de développer le campus au Nord-Est de l’emplacement actuel avec la création d’un quartier mixte. En raison des contraintes législatives et des besoins plus immédiats, il a évolué vers une densification du site existant. Plusieurs implantations ont été étudiées et l’option retenue finalement propose l’adjonction d’un nouveau volume réunis sant l’ensemble du programme plutôt qu’une extension du bâtiment principal. Située à l’entrée est de Grandson, la parcelle offre de nombreux avantages mais la zone constructible disponible y est limitée. Le projet architectural élaboré dès 2016 par l’atelier d’architecture et d’urbanisme Dolci architectes a donc exploité au maximum le potentiel du terrain, côtoyant les limites de construction de part et d’autre de l’édifice. Une solution optimale a été trouvée et le Repuis a inauguré son nouveau bâtiment en novembre 2019.

PROGRAMME

Le Centre accueillait déjà en son sein des espaces d’hébergement, des salles de cours, des ateliers, des bureaux, un restaurant d’application et un terrain multisport. Le projet de regroupement des formations en ateliers, développé en étroite collaboration avec le corps enseignant, permet désormais d’offrir une large palette d’activités dans des espaces correspondant aux besoins  de chacun.

Le volume rectangulaire dont un angle est tronqué en raison des limites constructibles accueille le programme sur trois niveaux et un souterrain. Le rez-de-chaussée de grande hauteur (4 m) est accessible de plain-pied, ce qui assure le bon fonctionnement des activités qui lui sont attribuées : ateliers de carrosserie et d’horticulture et magasin de fleurs. Des vestiaires prennent place également à ce niveau. Le premier étage, lui aussi plus haut que la moyenne (3,2 m) est dévolu aux autres ateliers : arts graphiques, maçonnerie, peinture et divers ateliers d’admission. L’attique comprend un réfectoire avec cuisine professionnelle, des salles de cours et les parties administratives ; il se prolonge sur de belles terrasses et profite d’une vue panoramique sur les environs, les montagnes et le lac de Neuchâtel. Le sous-sol enfin est réservé aux locaux techniques et aux dépôts. Le principe de réversibilité des espaces a été appliqué et facilite l’adaptation des lieux à un éventuel nouveau programme : la distribution est placée dans le noyau central et les locaux sont répartis en périphérie, la structure est réalisée avec un système constructif en façade porteuse et piliers/dalle et les installations techniques sont laissées apparentes pour faciliter les interventions ultérieures.

CONCEPT

Le lien entre tous ces espaces aux usages multiples est assuré par l’entrée et la distribution. Pour mettre en évidence leur rôle fédérateur, le projet leur confère une qualité spatiale majeure. L’entrée généreuse est traitée par un enfoncement dans la façade et coiffée d’un faux-plafond en chêne massif qui rehausse les matériaux laissés bruts. Elle amène le visiteur vers un escalier monumental inscrit dans un espace en triple hauteur qui dessert tous les étages. Le puits de lumière situé dans l’espace central diffuse une lumière naturelle dans les niveaux, à travers les fenêtres intérieures notamment. Celles-ci créent des interactions visuelles entre les locaux et dynamisent la vie intérieure. Le choix d’utiliser les matériaux sous leur forme brute s’est imposé à l’architecte dès la conception du projet.

Ceux-ci illustrent en effet parfaitement, par les techniques apparentes et l’expression de leur matérialité, les corps de métier présents sur le site. Comme centre à vocation didactique, le lieu incite donc les apprentis à observer et à comprendre l’environnement construit. Béton, bois ou verre ont été travaillés avec soin et leur design est mis en valeur, comme l’illustre le calepinage du béton de la cage d’escalier. La cohérence architecturale de l’ensemble est assurée à l’extérieur par l’expression des façades où contrecœurs et vitrages sont traités en bandeaux horizontaux estompant le programme multifonctionnel. 

RÉALISATION

Si les discussions concernant l’évolution du campus se sont déroulées sur plusieurs années, les travaux de construction se sont effectués à un rythme soutenu durant dixhuit mois. Les constructeurs ont été mis à l’épreuve : modification du programme en cours de chantier avec l’adjonction d’une cuisine professionnelle, béton apparent nécessitant une mise en œuvre soignée ou coordination technique complexe due à la mixité du programme. La réalisation de la cage d’escalier de plus de douze mètres de hauteur ou encore le silo à bois présent sur le terrain, à déplacer avant la construction, ont pimenté les travaux. Grâce à une gestion efficace du chantier sur un site déjà en exploitation, les défis ont été relevés et les coûts maîtrisés. À la volonté de faire recours aux entreprises de la région pour la mise en œuvre s’est ajouté le défi pédagogique de mettre à profit les compétences des étudiants en soutenant leur participation au chantier dans le domaine de leur apprentissage.

Doté de panneaux photovoltaïques, le bâtiment est chauffé au gaz par raccordement au système existant. Les accès dans le site ont été optimisés par les nouveaux aménagements paysagers qui, en corollaire, requalifient aussi l’entrée Est dans la commune. Par l’ajout d’un grand bâtiment unique dédié à la formation et une réflexion sur l’ensemble du site, le projet a renforcé le concept général de Campus en assurant une formation professionnelle de qualité à ses apprentis.

 

 

 

 

 

 



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Logements | 1400 Yverdon-les-Bains

Tour Invictus

Tour Invictus
Rénovations | Yverdon-les-Bains

Ecole - Paroisse Catholique

Ecole - Paroisse Catholique
Etablissements médicaux | Sainte-Croix

EMS L'Arbre de Vie

EMS L'Arbre de Vie
Transformations intérieures | Yverdon-les-Bains

Plaine 29

Plaine 29
Transports - parkings | Serrières

Philip Morris Parking

Philip Morris Parking
Bâtiments administratif et commerces | Serrières

Philip Morris Bâtiment J

Philip Morris Bâtiment J
Etablissements médicaux | Yverdon-les-Bains

Service des Urgences eHnv

Service des Urgences eHnv
Industrie - Artisanat | Les Charbonnières

Valtronic Technologies SA

Valtronic Technologies SA
Logements | Yverdon-les-Bains

Résidence Les Tulipes

Résidence Les Tulipes
Bâtiments administratif et commerces | Yverdon-les-Bains

CODEX

CODEX
Bâtiments administratif et commerces | Yverdon-les-Bains

E-Space

E-Space
Transformations intérieures | Champagne

Domaine de Mont Fleuri

Domaine de Mont Fleuri
Bâtiments administratif et commerces | Gressy

Dubat SA - Yverdon

Dubat SA - Yverdon
Etablissements scolaires | Yvonnand

Collège "En Brit"

Collège "En Brit"
Industrie - Artisanat | Le Brassus

Audemars Piguet

Audemars Piguet
Culture - Sports - Loisirs | Meyrin

Patinoire couverte de Meyrin

Patinoire couverte de Meyrin
Bâtiments administratif et commerces | Yverdon-les-Bains

Crédit Suisse Yverdon

Crédit Suisse Yverdon
Bâtiments administratif et commerces | Yverdon-les-Bains

Bâtiment de services ECA-CEI2

Bâtiment de services ECA-CEI2
Etablissements scolaires | Yverdon-les-Bains

HEIG-VD

HEIG-VD
Bâtiments administratif et commerces | St-Prex

Ferring Pharmaceuticals

Ferring Pharmaceuticals
Transformations intérieures | Chamblon

La Ferme du Château

La Ferme du Château