Logements

Logements

Daubin 33, 1203 Genève

HISTORIQUE / SITUATION

Sur la rive droite du Rhône, tout au bout du lac Léman, un bâtiment locatif de sept niveaux avait besoin d’un assainissement profond. Situé en plein centre de Genève, dans un quartier d’immeubles non loin de la gare de Cornavin, il jouit de toutes les commodités de la ville avec de nombreux commerces et restaurants à proximité. Le projet portait sur un programme de rénovation et de surélévation de ce bâtiment de sept niveaux comprenant la rénovation de toutes les pièces d’eau des appartements, les salles de bains et les cuisines ainsi que la création de nouvelles alimentations, évacuations et ventillations. En plus de cette rénovation énergétique, il a été décidé de surélever l’immeuble de deux niveaux afin d’y créer six logements supplémentaires dont deux attiques dans le but de répondre à la problématique récurrente de Genève quant au manque de logements vacants.

PROJET

Le bâtiment existant est en forme de T, composé de deux éléments. Un élément principal dont la façade a la particularité d’être concave et un deuxième élément tout en longueur. La structure existante est en béton armé. D’un point de vue architectural, la surélévation du bâtiment a permis de redéfinir son couronnement qui semblait tronqué dans son état d’origine. Le premier étage de la surélévation reprend donc la même géométrie que les étages existants et la même apparence tout en se démarquant subtilement, mais elle définit mieux l’avancement concave de la façade principale du bâtiment. Le second nouveau niveau est, quant à lui, en retrait, tout en gardant la même expression que l’existant. Les deux nouveaux étages sont traités de manière à fournir une haute performance énergétique. Dans les parties existantes, toutes les gaines ont été refaites.

Les évacuations et les alimentations ont été remplacées et de nouvelles gaines de ventilation ont été créées. Les deux niveaux supplémentaires bénéficient, pour leur part, d’une ventilation double flux couplée à un récupérateur d’énergie avec échangeur et une pompe à chaleur. La structure porteuse en sous-sol a également été assainie et renforcée dans le garage souterrain afin de pouvoir reprendre les charges liées au deux niveaux supplémentaires. En toiture, des capteurs thermiques ont été installés permettant ainsi de chauffer l’eau chaude sanitaire.

Côté aménagement extérieur, un abri fermé pour vélos a été construit, ainsi qu’un abri pour les containers à ordures. Un traitement de l’amiante a été nécessaire sur certaines parties du bâtiment. Cette rénovation s’est révélée être un défi surtout du point de vue logistique puisque les travaux ont été réalisés dans un immeuble habité. Il a donc fallu gérer la sécurité et le confort des locataires. Sans oublier le défi de réaliser une surélévation en milieu urbain sans droit à une grue fixe. Il a fallu, pour cela, avoir recours ponctuellement à des engins de levage mobiles pour réaliser l’ensemble des travaux.