Logements

Logements

Ferme de Cartigny, 1236 Cartigny

HISTORIQUE / SITUATION

À l’extrémité du Lac Léman, là où le Rhône poursuit sa route en faisant encore quelques lacets avant d’atteindre le sol français, se trouve la petite commune de Cartigny, dont les origines remontent à l’époque romaine. Avec ses quelques 974 habitants, la bourgade coule des jours paisibles. C’est à l’extrémité du village, en face du temple, qu’un ancien corps de ferme a été réhabilité pour accueillir six nouveaux logements. L’esprit de la ferme a été maintenu, mais de grands vitrages ponctuent désormais les façades afin de répondre aux modes de vies actuelles. Le projet allie modernité et tradition en offrant de généreux volumes sur plusieurs niveaux. L’ensemble des bâtiments, qui constitue la
grange, est situé dans une zone protégée de Cartigny. L’élément bâti fait partie du recensement architectural du canton de Genève. Cette analyse relève en particulier l’intérêt de la charpente en bois lamellé cloué concernant un grand volume datant de la fin du XIXème siècle, tout comme la série de bras de force sur corbeaux, constituant les supports des larges avant-toits.

PROJET

Le projet de reconversion de cet ensemble de logements cherche à concilier le maintien et la valorisation du caractère intrinsèque du bâtiment existant avec une nouvelle fonction et ses besoins en termes d’organisation spatiale et de lumière. La répartition des différents logements respecte les éléments structurels existants intérieurs et permet de les valoriser, tels le mur de tuf avec ouvertures des mangeoires,  la charpente en bois lamellé cloué arquée et les structures porteuses poteau-poutre. De même, les planchers de l’espace principal de la grange sont conservés avec leurs différents niveaux.  Les appartements viennent se glisser dans  les volumes de hauteur variable, permettant  ainsi la lecture spatiale originelle du bâtiment.  Au niveau extérieur, les bardages en bois, les avant-toits, l’appareillage en pierre de taille ainsi que la modénature générale des façades font l’objet de la même intention de valorisation.  Le corps principal est constitué de murs en pierre, complété par des ossatures en bois. La partie  accolée au corps principal est une charpente bois qui a pu être conservée. Les façades sont constituées d’une ossature bois isolée avec un bardage bois. Les planches existantes ont été récupérées et reposées sur la façade côté rue. L’intégralité des dalles et planchers existants ont été démolis et ensuite recréés. Les travaux de façades comprennent, quant à eux, le sablage des pierres,  la réparation et le changement de celles-ci.  Le crépi à la chaux et les fenêtres bois ont été  réalisés à la demande du Service des Monuments et Sites. Si les finitions intérieures des logements ont été réalisées au gré des acquéreurs, le hall d’entrée s’ouvre sur un escalier métallique et marches en bois. Les murs sont en crépi et les poutres ont été laissées apparentes. Les normes acoustiques élevées ont été respectées.  La production d’eau chaude et de chauffage est assurée par le chauffage à distance de Cartigny  et la chaleur se diffuse à travers les chapes.

Les aménagements extérieurs ont été maintenus comme à l’origine avec des espaces verts et une cour en gravier. Un drainage a été réalisé dans  les radiers intérieur et extérieur afin d’éviter les remontées d’eau.