Logements

Logements

Résidence Beaulieu, Lausanne

SITUATION / PROGRAMME
Anciennes écuries de Beaulieu

Le terre-plein des anciennes écuries de Beaulieu, terrasse artificielle retenue par de puissants murs de soutènement, accueille neuf nouveaux bâtiments d’habitation. En amont, un immeuble monolithique marque l’angle nord-ouest de la parcelle et à l’aval de l’édifice, huit bâtiments d’aspect identique sont dispersés en quinconce, offrant une surface brute de planchers totale de 11’265 m2. L’ensemble, étagé sur cinq niveaux plus rez-de-chaussée et un sous-sol, présente un volume SIA de 66’500 m3, dans lequel trouvent place 114 logements et un garage souterrain d’une capacité de 119 véhicules. Le programme du monolithe prévoit des appartements adaptés aux exigences du troisième âge, l’immeuble étant notamment conçu pour être facilement accessible aux personnes à mobilité réduite. Les autres bâtiments offrent des logements destinés à la location, conçus sur des bases standardisées d’excellent niveau, pour des appartements majoritairement de 3½ et 4½ pièces.

PROJET
Des concepts particulièrement étudiés

Une conception soignée de l’ensemble permet à la fois d’utiliser la topographie du site et sa géométrie particulière: la forme optimisée du bâtiment monolithique est réglée par la forme de la parcelle et sur son front sud, par la nécessité de s’ouvrir sur les vues interstitielles laissées par les huit bâtiments situés plus bas, dits “bâtiment papillon” en raison de leur dessin particulier en plan. Ces derniers sont disposés et dimensionnés pour intégrer l’échelle des constructions environnantes, en ménageant la vue des uns et des autres.

Par ailleurs, l’utilisation extensive du sous-sol et la volonté d’y introduire la lumière du jour, de même que le choix de ventiler le parking naturellement, explique pourquoi ces bâtiments se trouvent légèrement décollés du terrain: cette option permet de ménager des fentes d’aération et d’éclairage. Avec deux logements par niveau, tous les appartements s’ouvrent sur trois côtés et les services se groupent autour des circulations centrales.

Ce dispositif permet de libérer les façades dont la ligne brisée atténue visuellement l’effet de masse et répond à l’impératif de dégagement des vues. Les percements de fenêtres s’ouvrent crescendo en passant de la zone nuit et la zone jour, pour arriver à un vitrage pleine hauteur, au salon. Au-delà de ces éléments conceptuels, la mise en œuvre des constructions répond à un engagement du Maître de l’ouvrage et des constructeurs qui a trait au respect des normes de développement durable.

A ceci s’ajoute la recherche du label “Minergie”. Dans la ligne que génèrent ces options, les bâtiments bénéficient de toitures végétalisées, le parc est arborisé avec soin et les larges vitrages sud contribuent à un excellent ensoleillement de même qu’à la bonne gestion du climat intérieur. Enfin, les matériaux mis en œuvre sont choisis dans le même esprit: béton recyclé, bois indigènes et solvants exclus, caractérisent les modes de bâtir. Dans le domaine des techniques CVSE, le chauffage est obtenu par conduite à distance reliée au réseau urbain, et les bâtiments sont équipés d’une ventilation à double-flux.