Transports - parkings

Transports - parkings

Payerne Airport, Payerne

HISTORIQUE / SITUATION

L’inauguration de Payerne Airport marque la concrétisation d’un ambitieux projet de développement du parc technologique et industriel de l’Aéropôle. Le postulat demandant l’ouverture de l’aérodrome militaire au trafic civil est adopté en 1995 par le Conseil national. Un premier projet de Payerne Airport est développé dès 2006 mais diverses circonstances amènent ses initiateurs à le modifier et à proposer une nouvelle implantation du bâtiment, proche des pistes et du tarmac, sur une parcelle étroite s’étendant entre un petit canal et la limite des installations militaires. Conçu dès 2014 et mis à l’enquête le 1er juin 2015, le projet actuel a été mis en œuvre en dix-neuf mois et inauguré le 29 mars 2019. Avec une position stratégique sur le Plateau suisse, en bordure de l’axe autoroutier Genève-Lausanne-Berne-Zurich,  
Payerne Airport jouit de tous les atouts nécessaires à son développement. Le Maître d’ouvrage, la société Anura SA a mandaté l’Atelier d’architectes Charrière-Partenaires SA pour la construction de ce volume dédié aux activités aéronautiques. Réalisé en partenariat avec la commune de Payerne, le bâtiment constitue la quatrième étape de développement de l’Aéropôle, après l’installation sur le site des sociétés Boschung, Groupe E et Solarstratos.

PROGRAMME

Afin de tirer le meilleur parti de la parcelle, un bâtiment de 177 mètres de long et d’un volume de 100 000 mètres cubes a été élevé. Deux hangars destinés aux aéronefs s’organisent sur une profondeur de 37 mètres par 81 mètres de largeur et peuvent accueillir en moyenne vingt-quatre avions.

Les portes coulissantes permettent l’accès à tout type d’appareils dans la catégorie déterminée par les autorisations de l’OFAC. Les hangars se juxtaposent et s’adossent au Sud à un corps de bâtiment étroit de trois niveaux desservis par deux cages d’escaliers-ascenseurs. À l’Est des hangars, un autre volume de trois niveaux est dévolu au programme du Handling. L’accueil des passagers, la gestion des opérations aéronautiques de l’aviation civile et les contrôles de douane et de police prennent place au rez alors que les deux étages abritent des surfaces administratives que la société Swiss Aeropole souhaite attribuer à des start-up de l’aéronautique.  En toiture, une terrasse extérieure avec vue sur les pistes et le tarmac permet d’accueillir jusqu’à cent personnes lors de manifestations. Au Sud des hangars, la société Speedwings, spécialisée dans les vols d’affaires, a pris ses quartiers au premier étage dont une partie est réservée aux équipages avec un lounge et quatre chambres de repos. Un autre espace y est dévolu à l’administration. 1 220 mètres carrés de surfaces administratives sont en outre disponibles pour l’accueil de nouvelles entreprises

RÉALISATION

En raison de la présence d’une nappe phréatique dans le sol, la construction a démarré par un remblai stabilisé puis par le forage de 485 pieux. Un radier de 40 centimètres supporte l’entier du rez-de-chaussée. Les hangars à avions sont recouverts d’une toiture légère en métal supportée par des poutres triangulées en acier. Les locaux du Handling s’organisent sur trois niveaux de dalles en béton armé sur poteaux et noyau porteur et les locaux tiers sont répartis sur deux dalles en béton armé sur mur et poteaux.  Les contraintes du site ont fortement influencé la conception des façades. Les puissantes émissions sonores provenant des activités aéronautiques militaires exigent un niveau de protection induisant des façades de type double-peau compacte. Ainsi, dans un espace de moins de 30 centimètres d’épaisseur, un triple vitrage fixe intérieur répond au confort climatique réglementaire, puis un vide avec stores à lamelles automatisés protège des incidences solaires directes. Un survitrage extérieur referme ces caissons et augmente la protection phonique. Le rythme des panneaux de façades est irrégulier. Il joue sur trois modules de largeurs différentes en alternance. Cette rupture de rythme a été bénéfique en regard des exigences provenant des utilisateurs des radars de l’aéroport militaire. Les pleins et les vides vitrés jouent la composition à la manière de pixels. La matérialisation des modules en aluminium naturel éloxé est une allusion au carénage des zincs du monde aérien.

La production de chaleur est assurée par une chaudière à gaz. Le chauffage des hangars provient de panneaux rayonnants installés sous la toiture. Les bureaux diffusent leur chaleur par des convecteurs de sol, des poutres climatiques ou des plafonds rayonnants.

Trois centrales de ventilation gèrent le climat intérieur des surfaces administratives et une centrale de froid permet le rafraîchissement des plafonds ou dalles actives des bureaux.  Le bâtiment est recouvert de 4 120 mètres carrés de panneaux photovoltaïques qui produisent annuellement 800 000 kWh et l’installation réinjecte le surplus dans le réseau. L’eau chaude sanitaire est produite par des panneaux solaires thermiques. Le bâtiment est raccordé au réseau de fibre optique et à l’intérieur,  des antennes GSM et Wifi assurent un confort de travail au niveau de performance requis.

Les porteurs intérieurs en béton expriment leur matérialité. Dans les grands hangars et dans les surfaces de bureaux open space, les murs sont juste blanchis. Les piliers préfabriqués et la cage d’escalier du Handling restent en béton brut à l’exception d’un mur coloré en jaune pour accentuer le vide et la verticalité. Les fermes structurelles en acier et toutes les portes métalliques sont peintes de couleur gris anthracite afin d’affirmer leur expression filigrane.  Les huit grandes portes coulissantes des hangars sont faites de cadres en aluminium remplis de panneaux en fibre de verre translucide. L’effet diaphane contribue à la grande luminosité naturelle des hangars. Les espaces d’accueil au rez du Handling sont traités à la manière des intérieurs de jets privés, avec des boiseries et un niveau de détails raffiné dans les éclairages et l’ameublement. Tout est mis en œuvre pour que les passagers se sentent à l’aise dès leur arrivée. Ces infrastructures contribuent ainsi au développement de l’Aéropôle et devraient assurer le succès de l’aviation civile pour toute une région.

 



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Industrie - Artisanat | Payerne | Juin 2018

Boschung Technology Center

Boschung Technology Center
Logements | Neyruz | Juillet 2017

Résidences le Verger

Résidences le Verger
Etablissements scolaires | Fribourg | Avril 2019

Adolphe Merkle institute

Adolphe Merkle institute
Logements | Fribourg | Mai 2015

Lotissement les Rosiers

Lotissement les Rosiers
Rénovations | Fribourg | Juin 2015

Credit Suisse Fribourg

Credit Suisse Fribourg
Bâtiments administratif et commerces | Châtel-St-Denis | Avril 2019

MM Châtel-St-Denis

MM Châtel-St-Denis
Bâtiments administratif et commerces | Matran | Mai 2015

Synergis

Synergis
Industrie - Artisanat | Givisiez | Avril 2019

Services industriels de Fribourg

Services industriels de Fribourg
Bâtiments administratif et commerces | Villars-sur-Glâne | Mai 2016

Cormanon-Est

Cormanon-Est
Bâtiments administratif et commerces | Villars/Glane | Mai 2015

Carrefour Athleticum

Carrefour Athleticum
Bâtiments administratif et commerces | Givisiez | Mai 2016

Jumbo Maximo & Fly

Jumbo Maximo & Fly
Industrie - Artisanat | Villars-sur-Glâne | Mai 2016

Manufacture Cartier

Manufacture Cartier
Bâtiments administratif et commerces | Fribourg | Mai 2015

UBS Fribourg

UBS Fribourg
Industrie - Artisanat | Flamatt | Mai 2015

Bâtiment Industriel Comet

Bâtiment Industriel Comet