Rénovations

Rénovations

Avenue de France 34-42, 1004 Lausanne

HISTORIQUE / SITUATION 

Construit par l’architecte Marcel Bussy dans les années 1933 et 1934, le complexe immobilier - sis aux numéros 34 à 42 de l’avenue de France, à Lausanne – se situe au Sud d’un quadrilatère délimité par l’avenue de France, les rues du Maupas et de l’Ecole de Commerce et le chemin des Aubépines. Le vaste bâtiment est recensé en note 4 à l’inventaire des monuments historiques et en tant qu’ensemble bâti. Son architecte est connu pour avoir signé de très nombreux bâtiments d’importance tant à Lausanne que dans le reste du canton. 

Ces immeubles constituent la première étape d’un square de forme trapézoïdale aux dimensions considérables, qui devait accueillir en son centre des services, des jardins et même des terrains de tennis. La forme bâtie se dilate vers l’intérieur par une excroissance centrale desservie par l’une des cinq cages d’escalier qui donnent accès aux appartements. En plan, l’immeuble, qui comprend cinq cages d’escalier, dessine un E majuscule aux angles arrondis. Sa masse imposante, dressée au-dessus d’un socle commercial plaqué en travertin, est allégée par un jeu d’alternance de pleins et de vides, animée par des balcons arrondis en porte-à-faux, situés aux angles. Le bâtiment possède une valeur patrimoniale tant par son architecture, ses typologies d’appartements que sa morphologie urbaine étonnante à l’échelle de Lausanne. L’immeuble, où cohabitent densité et mixité d’usage, jouit d’une situation tranquille. Le complexe comporte 125 appartements variant de 1,5 pièce à 4,5 pièces, une quinzaine de commerces au rez-de-chaussée, ainsi qu’un niveau de sous-sol. Chaque immeuble comporte 3 à 5 appartements par niveau. Des boxes à garage sur un niveau sont répartis de part et d’autre de l’appendice de l’immeuble no 38, 
côté square du Maupas.

PROJET

 Le projet prévoit la rénovation complète des façades, des appartements, des commerces et des locaux communs, mais aussi une extension côté cour permettant la création de nouvelles terrasses. Elles permettent de valoriser un espace entre bâtiment d’origine et extension. Visibles depuis les appartements, les toitures en contrebas sont végétalisées à l’aide de graminées et de sedums. Un mur végétal intégrant un arrosage automatique y est aménagé. Toutes les salles d’eau sont refaites à neuf, avec des accessoires répondant aux standards actuels. Le projet a été développé dans le but de promouvoir les économies d’eau avec des appareils à faible consommation. 

ESPACE DE VIE ENFANTINE 

Au rez-de-chaussée de l’immeuble n° 34, un nouveau centre de vie enfantine destiné à accueillir 56 places est aménagé dans les locaux d’un ancien commerce. Situé au cœur de ce quartier familial, ce projet se caractérise par ses qualités spatiales et propose de répartir les espaces de vie des enfants le long des façades afin de profiter des meilleures conditions d’éclairage. Ce choix souligne la générosité de l’espace originel en cloisonnant le moins possible. Il facilite aussi la communication visuelle entre les différents groupes d’activités en privilégiant la circulation de la lumière naturelle dans les locaux.

TECHNIQUES

Un système de ventilation globale a été mis en place pour améliorer la qualité de l’air dans les locaux d’habitation et promouvoir des économies énergétiques par une récupération de la chaleur. Ainsi, le système de ventilation simple flux assure un débit d’air ainsi que la pérennité du bâtiment vis-à-vis des problèmes de condensation. Cette installation est rendue d’autant plus nécessaire que le remplacement des menuiseries rendra le volume plus étanche. 

Les locaux techniques abritant les monoblocs sont situés dans les sous-sols afin de ne pas empiéter sur les surfaces locatives « nobles » ou sur les éléments patrimoniaux sensibles. Le chauffage à gaz centralisé à basse température répond aux exigences environnementales. Chaque appartement et commerce possède son propre compteur de chaleur permettant ainsi de sensibiliser le locataire à sa consommation d’énergie.

DÉFIS

Le plus grand défi du chantier a été la gestion des procédés de rénovation et de mises aux normes, mais aussi l’évaluation et la restauration des éléments historiques en collaboration avec les services de la Ville de Lausanne et le maître d’ouvrage. Une attention particulière a été portée sur les matériaux employés afin que les nouveaux éléments installés puissent dialoguer avec la substance historique du bâtiment. Les travaux ont été réalisés sans la présence des locataires qui ont été déménagés dans des appartements vacants des immeubles voisins.

 



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Constructions diverses | Genève | Novembre 2017

BATLab Genève

BATLab Genève
Industrie - Artisanat | Orbe | Mai 2017

Nestlé Nespresso SA

Nestlé Nespresso SA