Logements

Logements

Terrasses des Jordils, Echandens

SITUATION / PROGRAMME

Les Terrasses des Jordils se situent dans la petite commune d’Echandens, entre Morges et Lausanne. Ce village, d’environ 2’500 habitants, offre un environnement calme, tout en étant situé près de la capitale vaudoise. Les 4 immeubles ont été construits sur une parcelle de 6’876 m2 dans une zone semi-industrielle. Néanmoins, les habitants des locatifs bénéficient d’une jolie vue sur la vieille ville d’Echandens. Les étudiants peuvent profiter d’un réseau de transport public bien desservi et régulier qui les emmènera directement sur les campus estudiantins lausannois.

Les programmes des deux immeubles locatifs, situés au Sud-Ouest de la parcelle, sont identiques. Ils possèdent chacun 15 appartements, qui vont du 21/2 pièces au 31/2 pièces. Tous les logements possèdent une loggia et une place de parc dans le parking souterrain. A l’Est, on trouve le troisième ouvrage qui compte 12 appartements destinés à la colocation. Les 55 appartements comportent entre 4 et 5 chambres. Ces trois premiers immeubles sont construits en quinconce et leurs rez inférieur est au même niveau que l’entrée du dernier bâtiment, situé en contrebas. Utilisé par la FMEL, le quatrième bâtiment est construit tout en longueur : 80 mètres sur lesquels sont répartis 123 studios étudiants de 19 m2, parmi lesquels on compte 3 studios aménagés pour les personnes à mobilité réduite.
Les studios sont répartis sur trois niveaux et possèdent chacun une cuisine et une salle d’eau indépendante. Dans les deux constructions dévolues aux étudiants on trouve des espaces de vie commune au rez-de-chaussée.

PROJET

Le projet de base prévoyait une excavation des ouvrages pour créer plusieurs niveaux de parking. Or, il s’est avéré que le terrain était gorgé d’eau. Le creuser aurait occasionné des travaux spéciaux importants et onéreux. Le maître d’ouvrage a donc choisi de réduir les excavations. Il a néanmoins fallu préparer le terrain avant la construction : ce dernier étant en pente, des palplanches ont été posées sur toute la périphérie côté Ouest pour la retenue des terres et des eaux. Il a ensuite fallu terrasser quelque 13’000 m2 pour ramener le terrain à niveau. Au moment de la construction, des pieux ductiles ont été enfoncés pour assurer la stabilité du long bâtiment comportant les studios.

Au total, 6 km de fondations profondes ont été réalisés. Les autres ouvrages bénéficient de fondations en colonnes à modules contrôlés. De plus, une centrale à béton a été mise en place sur le site lors de la construction. Les réalisations, traditionnelles, ont nécessité 5’072 m3 de béton.

PARTICULARITÉS

Les quatre constructions répondent au Label Minergie®. L’immeuble destiné à la collocation comporte des panneaux photothermiques qui assurent le chauffage d’une partie de l’eau chaude sanitaire. Les toits des trois autres bâtiments sont végétalisés.
Les salles d’eau sont des éléments préfabriqués.
Ainsi le module, fabriqué en Espagne, comporte une douche, un WC et un lavabo intégrant le carrelage, l’appareillage, etc. Ce module est posé en phase de gros œuvre, avant que la dalle ne soit coulée. Les raccordements sont réalisés par la suite, sur la face technique du module.
Cette technique permet un gain de temps important, tout en nécessitant une organisation et une coordination logistique précises lors de la phase gros œuvre, ainsi qu’une capacité de stockage importante sur le chantier.