Rénovations

Rénovations

Covets 15 - 17 - 19, 1350 Orbe

HISTORIQUE / SITUATION

Ces trois immeubles de configuration identique (dix-neuf logements par unité) sont implantés dans une zone d’habitation, en contrebas de la ville d’Orbe. Douze nouveaux appartements au total ont pu être aménagés dans les combles, et ce dans le cadre d’un programme de réhabilitation mis en œuvre par les Retraites Populaires. En intervenant simultanément sur les trois bâtiments, les concepteurs proposent une insertion cohérente et harmonieuse dans le site, sans en augmenter leur impact.

PROGRAMME

Assainissement, valorisation et densification, tels sont les trois grands axes sur lesquels s’est opérée l’intervention au chemin des Covets 15,17 et 19.  Le premier objectif consistait à améliorer les performances thermiques des immeubles. Une isolation compacte de 180 millimètres recouvre désormais les murs monolithiques en briques « Leca ». Les combles, précédemment affectés en galetas, ont été isolés et aménagés pour accueillir les nouveaux appartements, respectivement un 4,5 pièces, deux 3,5 pièces et un 2 pièces.  La modification de la forme des toitures permet des vues paysagères à partir de toutes les pièces.

Les colonnes de ventilation existantes ont été nettoyées et prolongées jusqu’en toiture. Elles sont mutualisées avec le nouveau réseau des combles et raccordées sur un caisson d’extraction centralisé, dans un local technique aménagé sous la toiture. Parallèlement à la réalisation du réseau sanitaire pour les nouveaux appartements,  les conduites existantes ont été assainies par sablage et induction de résine. Toujours au chapitre assainissements, mentionnons la mise en séparatif des réseaux de canalisations eaux claires et eaux usées.

Les eaux de ruissellement provenant des toitures et des espaces extérieurs des trois immeubles sont évacuées par infiltration dans un ouvrage enterré sous les places de stationnement de l’immeuble du chemin des Covets 19.

CONCEPT

Les anciens balcons ont été démolis et reconstruits sur la base de structures métalliques accrochées aux façades. Les locataires bénéficient aujourd’hui de nouvelles plateformes sensiblement plus généreuses. Les fenêtres et les stores ont été remplacés par des éléments répondant aux normes actuelles. Les apports d’air sont assurés par des combinaisons d’entrées d’air autoréglables acoustiques dans les cadres de fenêtres. Le rez-de-chaussée hérite d’un sas d’entrée sécurisé et de caves supplémentaires, en corrélation avec les logements nouvellement créés. De manière générale, les surfaces communes ont bénéficié d’un rafraîchissement et d’une mise en conformité portant notamment sur les portes palières, les balustrades de la cage d’escalier et l’éclairage.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les anciennes chaudières, fortement surdimensionnées après l’isolation, ont été remplacées par de nouveaux appareils correctement dimensionnés, en acier inoxydable. Les radiateurs et les réseaux de chauffage par le sol des appartements dans les combles sont alimentés par le groupe de chauffage des anciens aérochauffeurs, supprimés dans les buanderies. Dans les étages existants, les vannes thermostatiques anciennes et disparates ont été remplacées et le réseau rééquilibré. Les capteurs photovoltaïques, couplés à un préparateur d’eau chaude à pompe à chaleur, ont pour fonction de couvrir les besoins des nouveaux appartements.