Transformations intérieures

Transformations intérieures

Rossi 16, Genève

Description


SITUATION 

Ce nouveau bâtiment réalisé sur une base existante se situe en plein cœur du centre-ville de Genève, dans le quartier populaire et en plein développement des Pâquis, à proximité de la gare Cornavin et du lac. Son implantation ainsi que son style résolument contemporain en font un îlot indépendant des constructions voisines. De par son emplacement, il bénéficie d’une position centrale au coeur de ce quartier vivant avec ses nombreux restaurants, cafés, commerces et hôtels.

HISTORIQUE

L’édifice date de 1972 et depuis sa construction, il a abrité la deuxième centrale téléphonique Swisscom de Genève.    Cet espace de 41 700 mètres cubes a vu son volume d’utilisation réduit au fil des années, du fait de l’évolution des techniques de l’opérateur, réduisant la taille de ses installations. Au début des années 2010, ce bâtiment de quatre niveaux hors sol et de deux sous-sols n’était plus qu’exploité sur quatre étages, à savoir les deux sous-sols, le rez-de-chaussée et le R+1. Les trois niveaux supérieurs inexploités du bâtiment et les possibilités légales d’augmentation de gabarit des bâtiments du quartier ont conduit à la réflexion de restructuration du bâtiment.

PROGRAMME

Dans un premier temps, le projet a porté sur les travaux de transformation et de surélévation. Dans un deuxième temps, il a fallu se pencher sur le réaménagement et l’attribution des surfaces. Les travaux ont ainsi débuté par la démolition complète des trois étages supérieurs,puis de leur reconstruction en y ajoutant deux étages supplémentaires, donnant ainsi un bâtiment final de six niveaux sur rez.        Le projet s’est poursuivi par la rénovation complète du rez-de-chaussée et du premier étage en conservant et en adaptant les éléments porteurs. Pour finir, il a été question d’une rénovation architecturale des deux niveaux de sous-sol, comprenant un rafraîchissement des revêtements de sol, murs et plafonds et une intégration d’éléments visuels plus modernes.

Une fois ces travaux terminés, une réattribution des locaux a été nécessaire. Les sous-sols ont été réservés pour les locaux de Swisscom, des locaux techniques et des caves pour les logements en PPE. Le rez-de-chaussée abrite désormais trois arcades commerciales de 60 à 140 mètres carré et les locaux communs, tels qu’un garage à vélos de 120 places, un garage pour voitures de 27 places, des locaux pour les poubelles et un pour les poussettes.          Le premier niveau est composé de 19 appartements créés suite à une rénovation lourde de l’étage, tandis que les autres étages, de construction neuve, se répartissent en 49 logements de 2 à 6 pièces destinés à de la PPE.

PROJET

Vu les différences architecturales entre les bâtiments voisins, il était impossible de proposer une façade qui soit cohérente avec l’ensemble du bâti existant. Le parti pris a par conséquent été de trancher complètement en proposant une façade minérale en pierres artificielles pour le rez-de-chaussée et le premier étage avec pour objectif de créer un socle et ancrer le bâtiment dans le sol. Les étages supérieurs sont quant à eux composés d’une façade ventilée vitrée avec des panneaux en
verre émaillé, proposant des nuances de bleu et de blanc. Devant les parties en béton, les panneaux sont opaques et translucides à droite des fenêtres toute hauteur. Ce traitement de la façade donne ainsi une sensation de légèreté. Les verres reflètent les humeurs du ciel le jour et la nuit les verres translucides laissent apparaître la lumière des logements occupés. Les façades de ces niveaux sont construites avec un débord par rapport au socle pour donner la sensation d’avoir été posées dessus. Pour agrémenter le tout, des parois végétales en bambous géants de 15 mètres de hauteur sont présentes dans les renfoncements du bâtiment. D'une part, elles représentent une coupure du vis-à-vis de certains logements, mais également un écran de verdure original en milieu hyper urbain. La nouvelle circulation du bâtiment se fait désormais par deux cages d’escaliers situées sur les rues Cusin et Rossi. Le rez-de-chaussée a été organisé autour d’une rue intérieure, sur toute la longueur du bâtiment qui relie les deux entrées principales. Les logements du premier étage ont
été positionnés en périphérie du bâtiment avec les fenêtres donnant sur l’extérieur. Les niveaux deux à cinq sont quant à eux composés de redans qui abritent des terrasses pour le deuxième étage et des balcons pour les autres niveaux. Cette configuration permet d’amener de la lumière
naturelle à l’intérieur de l’emprise du bâtiment et de créer un recul au niveau de façades réduisant les nuisances liées à la vie de quartier. Les logements en attique sont en retrait des façades afin de respecter le gabarit de construction, ce qui a permis de créer des terrasses périphériques.

RÉALISATION 

Les éléments porteurs verticaux et horizontaux du socle du bâtiment ont été conservés, par contre tous les murs de façade ont été supprimés afin d’isoler la nouvelle construction par l’extérieur. Dans les deux premiers niveaux, les porteurs de l’époque n’étaient pas dimensionnés aux normes sismiques actuelles,il a donc fallu créer des murs parasismiques dans le socle pour lier l’extension au rez-de-chaussée.

Une fois la démolition terminée, un plancher de répartition en poutrelles métalliques a été mis en place, ce qui a nécessité un maillage de quelque 120 tonnes de poutres métalliques d’une épaisseur d’environ 50 centimètres, destiné à assurer le transfert de descente de charges de la nouvelle structure porteuse des étages supérieurs.        Cette dernière s’est vue attribuée une technique constructive tout à fait innovante ; des murs en béton sans coffrage traditionnel… Les éléments porteurs du dernier niveau sont des poteaux verticaux métalliques et des poutres métalliques avec des dalles collaborantes pour les éléments horizontaux afin de limiter le poids de la structure.
Pour respecter le label énergétique HPE, un système de préchauffage de l’eau chaude par énergie renouvelable, dont notamment la récupération de l’énergie générée par la production de froid Swisscom, a été mis en place.

Les contraintes liées à l’entreprise Swisscom ont dicté l’ensemble du chantier. Des capteurs de vibrations ont été mis en oeuvre dans les locaux de l’entreprise pour contrôler le non dépassement des tolérances imposées par Swisscom. Il s’agissait d’un contrôle quotidien avec transmission d’alarme en direct. Certaines installations de ventilation de la société fonctionnent par l’amenée d’air naturel depuis l’extérieur, il était donc indispensable de limiter la propagation des poussières par arrosage, récupération et traitement des eaux, pour ne pas encrasser les installations techniques restées en fonction.                Les installations Swisscom sont refroidies 24h/24 et 7j/7 par un système de climatisation avec production de froid. Avant la démolition, il a fallu provisoirement déplacer ces appareils sur un trottoir dans l’emprise du chantier pour les mettre en service le temps des travaux avant de les repositionner sur la nouvelle toiture définitive. Une opération périlleuse car une coupure de deux heures de production de froid aurait vu toute la centrale Swisscom se mettre en erreur.

Ce beau challenge en terme d’architecture et de construction a été mené avec professionnalisme
et méthodologie afin de réaliser un bâtiment hors du commun, esthétique et moderne qui fait le plaisir de ses acquéreurs avec en prime une magnifique vue sur le jet d’eau depuis les attiques.



Autres reportages qui pourraient vous intéresser


Bâtiments administratif et commerces | Chêne-Bougeries | Avril 2019

Addax Petroleum

Addax Petroleum
Logements | Pully | Novembre 2017

Résidence les Ecureuils

Résidence les Ecureuils
Transformations intérieures | Echichens | Avril 2019

EMS Fondation "SILO"

EMS Fondation "SILO"
Transformations intérieures | St-Sulpice | Avril 2019

Dépôts-bureaux

Dépôts-bureaux
Bâtiments administratif et commerces | Carouge | Avril 2019

Saatchi & Saatchi Simko

Saatchi & Saatchi Simko
Etablissements médicaux | Cully | Avril 2019

Hôpital de Lavaux

Hôpital de Lavaux
Transformations intérieures | Nyon | Mars 2019

Siège romand de la Mobilière

Siège romand de la Mobilière
Transformations intérieures | Genève | Mars 2019

CICG Centre International de Conférences

CICG Centre International de Conférences
Transformations intérieures | Genève | Mars 2019

Hôtel particulier administratif

Hôtel particulier administratif
Transformations intérieures | Vevey | Mars 2019

Rue des Communaux 35

Rue des Communaux 35
Bâtiments administratif et commerces | Bulle | Février 2019

Coop Le Câro Centre

Coop Le Câro Centre
Bâtiments administratif et commerces | Cointrin | Février 2019

Salons d'Honneur et Salle de Presse

Salons d'Honneur et Salle de Presse
Transformations intérieures | Genève | Février 2019

OMC / WTO Intramuros

OMC / WTO Intramuros
Transformations intérieures | Montreux | Décembre 2018

Le National de Montreux

Le National de Montreux
Transformations intérieures | Genthod | Décembre 2018

Institut spécialisé "Pierre-Grise"

Institut spécialisé "Pierre-Grise"
Transformations intérieures | Lausanne | Décembre 2018

Loft au Centre de Lausanne

Loft au Centre de Lausanne
Transformations intérieures | Crans-Montana | Novembre 2018

Chalet A La Combache

Chalet A La Combache
Transformations intérieures | Ollon | Novembre 2018

Villa Les Cèdres

Villa Les Cèdres
Transformations intérieures | Jussy | Novembre 2018

La Ferme de Jussy

La Ferme de Jussy
Transformations intérieures | Lausanne | Novembre 2018

Transformation Clinique la Source

Transformation Clinique la Source