Les Résidences de la Marina

Logements

Logements

Les Résidences de la Marina, St-Aubin-Sauges

HISTORIQUE/SITUATION

C’est au bord du lac de Neuchâtel, entre Grandson et Bevaix, que le projet des Résidences de la Marina a vu le jour. Sur une parcelle de 15600 m2 , située à quelques encablures du port, la situation est idyllique pour y prévoir des logements. À l’origine, le terrain était occupé par l’hôtel Pattus. Détruit par un incendie en 1991, le terrain est alors laissé à l’abandon. Le propriétaire décide d’y ériger au plus proche du lac un nouvel hôtel restaurant en 1997, ainsi que des appartements d’habitation au Nord de la parcelle. En 2005, un entrepreneur fribourgeois décide d’investir 30 mios de francs dans le projet qui s’accompagne d’un plan de quartier, accepté seulement cinq ans plus tard, en 2010. Le Groupe Orllati rachète la parcelle l’année suivante afin d’y investir le double, puis finalement le triple. Le chantier débute en 2017 et les livraisons des appartements ont lieu entre décembre 2020 et mars 2021.

PROGRAMME

Au Nord de la parcelle, six immeubles de logements sur trois niveaux ont été construits. Chaque volume comprend quinze appartements. Les bâtiments sont symétriques avec cinq logements par palier, à savoir deux 3,5 pièces et trois 2,5 pièces. Un parking souterrain de deux niveaux relie l’ensemble des habitations. Les logements sont destinés aussi bien à de la vente en PPE qu’à de la location et offrent tous une cuisine ouverte sur le séjour et de grands balcons avec vue sur le lac pour les appartements situés au Sud.

Au Sud de la parcelle, le programme était un peu différent. Il a porté sur la réalisation de 38 appartements allant du studio au 3,5 pièces, d’un hôtel de 30 chambres et d’un restaurant. Les logements sont répartis dans les deux étages supérieurs et proposent des salles de douches adaptées pour les personnes âgées avec barres d’appui encastrées au niveau des WC. Le rez-de-chaussée est dévolu au restaurant et à l’hôtel qui comprend également un spa avec sauna, jacuzzi et hammam, un wellness avec un patio et une salle de fitness, ainsi que des salles de séminaires. Les appartements de ce dernier bâtiment sont exploités par Swiss Evolife qui avait la volonté de proposer des appartements adaptables dans le temps, afin de créer un environnement de vie attractif pour les personnes âgées qui pourront profiter des services hôteliers.

PROJET

Dès le départ, le projet était donc de créer un lieu de vie intergénérationnel à deux pas du lac de Neuchâtel, accessible en location ou en PPE avec l’envie d’allier modernité, haut-de-gamme et installations de confort afin de permettre aux habitants de profiter de l’environnement calme et naturel de St-Aubin Sauges dans les conditions les plus modernes. L’accès piétonnier jusqu’à l’hôtel restaurant permet de créer une dynamique de rencontres entre deux espaces fondamentalement différentes, mais dont la raison d’être se rejoint, à savoir dynamiser les bords du lac tout en conservant ce sentiment de proximité. L’idée était véritablement de lier les espaces entre eux et de créer une véritable interconnexion entre deux projets pour créer une nouvelle entité urbaine au plus proche du port. En mêlant ainsi espace d’habitation et zone touristique, la commune augmente aussi son attractivité. L’ensemble du projet propose une structure porteuse en béton armé posée sur un radier également en béton armé. L’isolation des immeubles a été réalisée par l’extérieur et les façades sont ventilées grâce à des panneaux de type Albond. Les toitures plates sont, quant à elles, végétalisées.

À l’intérieur, les matériaux utilisés sont du parquet au sol et les murs sont peints avec variovlies. Il s’agit d’un papier résistant aux chocs et aux micro-fissures collé aux murs et sur lequel on a appliqué la peinture. Dans les salles de bains, les sols et les murs sont en carrelage grès cérame. Les appartements possèdent des armoires encastrées pour bénéficier de plus de rangement et un programme de domotique permet de créer des scénarii lumineux et de gérer son chauffage via une application mobile. L’ensemble du projet est labellisé Minergie®. On retrouve ainsi une installation photovoltaïque sur la toiture végétalisée. Une centrale de traitement d’air récupère l’énergie de l’air extrait des appartements pour préchauffer l’eau chaude sanitaire. L’ensemble de éléments bâtis sont chauffés via un système de chauffage à distance et chaque bâtiment, situé au Nord de la parcelle, possède des locaux techniques et électriques indépendants pour chaque entité.

Les aménagements extérieurs ont porté sur la création d’une place de jeux pour les enfants, la plantation d’arbres, de massifs vivaces et de gazon de type prairie fleurie. La terrasse du restaurant a été réalisée en bois et des bacs à fleurs agrémentent les terrasses des logements. Il a également fallu construire l’accès par la route du Débarcadère. Ce projet a dû relever le défi de mettre en place une activité simultanée entre les deux projets avec beaucoup de co-activité en même temps, sans compter la complexité de la mise en place de la façade ventilée. Pour creuser les niveaux de sous-sol, il a fallu réaliser un terrassement dans la roche calcaire qui a duré un an. Une cuve d’étanchéité jaune et blanche a également dû être réalisée dans le sous-sol du bâtiment abritant l’hôtel, situé au niveau du lac.