Rénovations

Rénovations

Les Thyades, 1400 Yverdon-les-Bains

HISTORIQUE / SITUATION

Non loin du centre historique d’Yverdon-les-Bains, le long de la Thièle, un home pour personnes âgées devait être mis en conformité concernant les normes incendie. Le Maître d’ouvrage en a profité pour agrandir et transformer l’annexe du home, en développant des appartements protégés. Pour ce faire, il a fait l’acquisition du bâtiment voisin, contigu au home. Afin de préserver les bâtiments, il a été décidé de créer une extension côté jardin avec la démolition des annexes. L’activité du home et le projet d’extension devaient être complémentaires et les liens fonctionnels garantis, notamment concernant les connexions par étage et la mutualisation des espaces communs, ainsi que le restaurant et la salle d’activités. C’est ainsi que 14 appartements protégés ont pu être aménagés, répartis entre des studios et des deux pièces. Une cuisine professionnelle a également été aménagée pour le restaurant et le home, une salle à manger et une salle d’animation. L’accès aux soins médicaux, depuis le home, est garanti par un hall commun. Quant aux extérieurs, la cour a été aménagée en parc, dont jouit également le home.

PROJET

Le projet a été réalisé sur deux parcelles contiguës au bâti existant. Afin de respecter le parcellaire, les façades ont été conçues en respectant le rythme de la rue avec, au rez-de-chaussée, les espaces communs et le restaurant, et les appartements protégés dans les étages.La façade, côté rue, est conçue en deux parties de couleur différente afin de casser le volume. Chaque corps de bâtiment a repris le bâti d’origine avec des ouvertures différentes et à des hauteurs variables, alors qu’à l’intérieur les dalles sont au même niveau.
Les architectes ont joué avec la hauteur des gardecorps métalliques pour respecter les hauteurs réglementaires. Côté rue, la façade propose de petites ouvertures et un aspect minéral, tandis que côté jardin, elle offre de grandes baies vitrées, reprenant ainsi le rythme des façades du home. Des plaques de fibrociment ont été privilégiées de ce côté-là, donnant ainsi un aspect pavillonnaire. Les façades, côté de la Thièle, s’intègrent dans l’enceinte de la vieille ville. De ce fait, des études de coloris ont fait l’objet de réflexions communes avec les autorités locales. Tous les appartements protégés respectent les normes pour personnes handicapées avec notamment l’absence de seuil entre les pièces, la création d’un banc dans les douches à l’italienne et des cuisines modulables. Les logements sont également équipés d’un bouton d’appel en cas de malaise. Une fresque a été réalisée dans la trémie de l’ascenseur afin que les personnes âgées puissent s’orienter visuellement. Le bâtiment est pourvu d’un chauffage au gaz muni de panneaux solaires. Une installation de ventilation pour la cuisine professionnelle et la buanderie a été prévue. Les locaux du personnel sont, quant à eux, équipés de casiers et de WC/douches, ainsi que d’une buanderie semi-professionnelle. La démolition du bâtiment existant, situé en ordre contigü, a mené à des travaux d’étayages complexes afin d’assurer la stabilité des bâtiments voisins. En effet, lors des sondages géotechniques, il a été constaté que le terrain était composé d’alluvions de plaine, constituées de sable fin. La structure porteuse est en béton, réalisée sur un radier de type cuve noire, à cause de la proximité de la nappe phréatique, située proche du radier. Les murs des sous-sols ont exigé une construction en plusieurs étapes et des reprises en sous-oeuvre. Le niveau de la nappe phréatique a été abaissé au moyen de pompages localisés, afin de pouvoir bétonner les fosses d’ascenseur et de pompage des eaux usées. Quant aux aménagements extérieurs, ils ont porté sur la création de cheminements en béton teinté jaune et diverses plantations, reprenant ainsi les cheminements existants. Une terrasse extérieure pour le personnel de cuisine a également été prévue.