Bâtiments administratif et commerces

Bâtiments administratif et commerces

Quartier Oassis, 1023 Crissier

HISTORIQUE / SITUATION

Le quartier OASSIS est le fruit d’une réflexion urbanistique et architecturale sur un site de 35 700 mètres carrés situé sur la commune de Crissier. En 2012, un mandat d’études parallèles est attribué à six bureaux d’architecture, et le premier prix est décerné au projet « Côté jardins » du bureau Bauart Architectes et Urbanistes. L’entrée en vigueur du plan de quartier des Lentillières Nord en 2015 lance le projet qui, à son aboutissement en 2020, donne vie à un quartier mixte innovant, attractif et durable qui opère une transformation majeure de l’ouest lausannois. Conçu par les architectes lauréats et exécuté par l’Entreprise Totale Losinger Marazzi, le bâtiment administratif marque la première étape des travaux de mise en œuvre du quartier OASSIS.

PROGRAMME / CONCEPT

Le site est divisé en cinq entités complémentaires, trois îlots ouverts, un pôle tertiaire et un jardin public. Aux quatre unités d’aménagement
s’ajoute une maison de quartier construite par la commune de Crissier. Le bâtiment administratif (UAD) est implanté au sud, sur une parcelle triangulaire distincte. Il est construit sur cinq niveaux au-dessus du rez-de-chaussée et accueille les bureaux du Maître d’ouvrage Patrimonium (5e étage), ceux de l’Entreprise Totale Losinger Marazzi (2e au 4e) et diverses surfaces administratives. Un niveau semi-enterré offre un espace fitness et un restaurant pour le personnel, alors que le 2e sous-sol est occupé par un parking et des locaux techniques.

Le plan du bâtiment présente une forme triangulaire tronquée avec, en son cœur, un atrium s’élevant du rez-de-chaussée supérieur au 4e étage. Cet espace de grande hauteur crée des liens entre les niveaux par les fenêtres qui y sont installées et devient, à sa base, espace de rencontre et plaque tournante pour la distribution. L’atrium est relié à l’extérieur par quatre percements en double hauteur situés à différents niveaux, alors qu’un cinquième percement de forme similaire mais orienté verticalement traverse le 5e étage pour profiter de la lumière zénithale et ventiler l’atrium. Ces percements assurent ainsi un apport de lumière vers l’intérieur et des contacts visuels avec l’extérieur, mais aussi une relation directe à l’environnement pour celui du rez-de-chaussée supérieur qui constitue l’entrée principale.

RÉALISATION

Une structure porteuse en béton et des façades double peau caractérisent la construction. L’image monolithique du bâtiment est soulignée par un langage architectural uniforme sur les quatre façades et sur l’entier de la hauteur, avec un jeu de pans rectangulaires en verre tantôt opaques, tantôt transparents sur la hauteur totale d’étage, mais décalés horizontalement. Relié au CAD de Crissier, muni de panneaux photovoltaïques en toiture, de triples vitrages, de dalles actives chaud/froid et d’un pilotage automatique des stores en fonction de l’ensoleillement, le bâtiment assure son efficience énergétique, mais aussi le confort de ses usagers. Intégralement conçu avec la technologie BIM, le projet a su s’adapter aux contraintes du site et du chantier tout en préservant de la souplesse pour l’organisation intérieure. Il se présente ainsi comme le pôle emblématique d’un quartier novateur dans un écrin de haute qualité.



Partenariats